1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nathalie Rykiel et sa mère Sonia, "un amour bouleversant"
1 min de lecture

Nathalie Rykiel et sa mère Sonia, "un amour bouleversant"

INVITÉE RTL - Neuf mois après la mort de sa mère Sonia, Nathalie Rykiel revient dans un livre sur la relation particulièrement intense qui unissait les deux femmes, malgré la maladie de la couturière.

Sonia Rykiel a inventé la "démode"
Sonia Rykiel a inventé la "démode"
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Nathalie Rykiel et sa mère Sonia, "un amour bouleversant"
00:07:59
micros
La rédaction numérique de RTL

Interrogée sur le lien qui la reliait à sa mère, décédée en août 2016 à l'âge de 86 ans après 20 ans de combat contre la maladie de Parkinson, Nathalie Rykiel décrit avant tout "un amour bouleversant, immense, dévorant, qui aurait pu être empêchant mais qui a réussi à être un amour qui nous a fait vivre et qui nous a ouvert beaucoup de portes". "Depuis sa mort, je la porte en moi", explique-t-elle, ajoutant qu'elle a appris beaucoup de choses sur la mort. "Ma mère a terminé sa vie avec une maladie terrible, Parkinson, et je l'ai accompagnée dans cette déchéance", confie-t-elle à Marc-Olivier Fogiel.

Revenant sur les dernières années, très difficiles, de la vie de sa mère, elle explique que celle-ci était "redevenue une enfant" et qu'elle a dû avoir avec elle les gestes qu'elle avait reçus lorsqu'elle-même était jeune. Un renversement des rôles très difficile à vivre pour Nathalie Rykiel, qui a cependant senti un besoin impérieux de se lancer dans la rédaction de ce livre, une façon pour elle de garder sa mère près d'elle malgré tout. Elle confie pourtant qu'elle a souvent souhaité qu'elle parte "plus tôt", mais que la couturière "ne voulait pas partir".

Elle raconte les moments très pénibles où Sonia Rykiel reprenait conscience de la réalité et réalisait que le pouvoir et le contrôle l'avaient abandonnée. "Ma mère n'a jamais écouté personne", explique-t-elle, racontant que l'un des moments les plus durs à vivre avait été celui où elle avait dû l'empêcher de sortir, tant son état était handicapant. "On avait besoin de beaucoup d'amour, de beaucoup de choses (...) Il n'y a rien d'incestueux, c'était magnifique, c'est un couple une mère et une fille", ajoute-t-elle, concluant en déclarant que ce qu'il reste d'elle, c'est l'image d'une "femme libre".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire