3 min de lecture Société

Marie Humbert, le combat d'une mère pour le droit à mourir

ÉCLAIRAGE - Marie Humbert, qui avait aidé son fils à mourir en 2003, n'a cessé de se battre pour le droit à mourir dans la dignité. Le combat d'une vie pour celle qui s'est éteinte à l'âge de 63 ans.

>
Marie Imbert, la mère de Vincent Imbert, est décédée à l'âge de 63 ans Crédit Image : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Crédit Média : Fred Veille | Durée : | Date :
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

"Si c'était à refaire, je referais exactement la même chose sans aucun doute et sans aucun souci". Le 24 septembre 2003, Marie Humbert a donné la mort à son fils, Vincent, en lui administrant une forte dose de barbituriques.

Un an plus tôt, ce dernier, grâce à son audition, son pouce droit, et la patience de sa mère, avait écrit une lettre au président de la République, Jacques Chirac, afin de lui "demander le droit à mourir". Sans succès. Le chef de l'État assurait alors à l'époque ne "pas avoir le droit". Une réponse qui a poussé Marie Humbert à prendre les devants et à agir, afin d'abréger les souffrances de son fils, tétraplégique, aveugle et muet depuis un grave accident de voiture.

Cet acte a lancé un long débat sur la fin de vie et l'euthanasie, le début d'un véritable combat pour celle qui est devenue la voix pour le droit à mourir dans la dignité. "Quand une personne le demande, quand la médecine ne peut plus rien faire, quand il n'y a plus aucun espoir et que cette personne crie à tout le monde de l'aider... Pourquoi ne pas l'aider ? Il ne devrait pas y avoir de questions à se poser", expliquait la mère de famille au micro de RTL en 2013.

La loi Leonetti, une première victoire

Elle obtient une relative victoire en avril 2005 avec l'adoption de la loi Leonetti. Elle garantit notamment la lutte contre l'acharnement thérapeutique et autorise l'arrêt des soins - y compris l'alimentation et l'hydratation - lorsqu'ils apparaissent inutiles. Mais les attentes sont beaucoup plus grandes pour la famille et les associations alors que la question du suicide assisté, comme le souhaitait Marie Humbert, n'est pas abordée dans le texte.
Et, 15 ans après les faits, le débat perdure et les divergences persistent. "Marie et Vincent Humbert ont été de ceux qui ont fait prendre conscience aux politiques que nos lois sur la fin de vie ne fonctionnaient pas. La première des trois lois Leonetti est due à leur combat même si, des années plus tard, les lois ne répondent toujours pas à leurs souhaits", a réagi Jean-Luc Romero alors que Marie Humbert s'est éteinte à l'âge de 63 ans des suites d'une longue maladie

Ça me fend le cœur de penser que ça aurait échoué, il faut encore espérer

Marie Humbert, en 2013
Partager la citation
À lire aussi
Un agriculteur épand des pesticides (illustration) pesticides
Arrêtés anti-pesticides : la maire de Perray-en-Yvelines déboutée au tribunal

Un regret pour lui mais aussi pour elle. Interrogée en 2013, elle expliquait alors : "C'est Vincent qui m'avait demandé de me battre pour que jamais plus un enfant ait à demander à sa maman de l'aider à mourir. Ça me fend le cœur de penser que ça aurait échoué, je me dis qu'il faut espérer encore. Et j'espère encore, j'espère toujours".

Un combat encore inachevé

Frédéric Veille, journaliste de RTL et auteur de l'ouvrage Je vous demande le droit de mourir, est revenu sur cette bataille. "Elle a tenu sa promesse de le libérer et elle a tenu sa promesse de poursuivre le combat de Vincent. Elle l'a repris avec dignité et persuasion. Elle a parcouru la France entière pour prêcher sa parole et la parole de son fils", a-t-il expliqué.

Mais, rattrapée par la maladie ces derniers mois, Marie Humbert a lâché du lest avant de peu à peu mettre un terme à son travail. "Elle savait que c'était terminé et elle avait été un peu abandonnée malgré les belles promesses politiques qu'on lui avait faites ces dernières années", poursuit Frédéric Veille. 

Hospitalisée depuis plus d'un an, se voyant partir, elle avait même demandé à ce qu'on mette fin à ses jours. Là encore, sans succès. Ce qui prouve tout le chemin qu'il reste à parcourir pour que Vincent et Marie Humbert remportent leur bataille. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Fin de vie Euthanasie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794332844
Marie Humbert, le combat d'une mère pour le droit à mourir
Marie Humbert, le combat d'une mère pour le droit à mourir
ÉCLAIRAGE - Marie Humbert, qui avait aidé son fils à mourir en 2003, n'a cessé de se battre pour le droit à mourir dans la dignité. Le combat d'une vie pour celle qui s'est éteinte à l'âge de 63 ans.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/marie-humbert-le-combat-d-une-mere-pour-le-droit-a-mourir-7794332844
2018-08-05 15:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-wbeuZY7NNMsTHzf6RdU0w/330v220-2/online/image/2018/0805/7794333506_marie-humbert-le-12-mars-2017.jpg