3 min de lecture Théâtre

Marc Lavoine : "J'ai en tête le visage de mes parents quand je leur ai dit que je voulais faire du théâtre"

REPLAY - L'homme du jour sur RTL est Marc Lavoine qui monte sur les planches pour la première fois de sa vie alors qu'il voulait être acteur avant tout.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Marc Lavoine : "J'ai en tête le visage de mes parents quand je leur ai dit que je voulais faire du théâtre" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

C'est la première fois que Marc Lavoine monte sur les planches ce soir au théâtre de la Pépinière à Paris pour la pièce "Le poisson belge". A-t-il de l'appréhension, du stress ? "J'ai toujours l'impression que les choses peuvent bien tourner donc je suis dans de bonnes conditions. il y a un peu de stress mais nous travaillons depuis des mois avec la troupe, le texte me plaît beaucoup. Je me réfère toujours au plaisir que j'ai eu de lire ce texte, chacun de mots, chacune des phrases sont des portes qu'on ouvre. Je suis ravie de démarrer avec Géraldine Martineau qui est une actrice éblouissante". 

Dans son livre "L'homme qui ment" Marc Lavoine dit avoir annoncé à ses parents à 16 ans vouloir devenir acteur. Il s'est installé à Paris pour ça mais les castings et la concurrence avec les autres acteurs ne lui ont pas plu. Il s'est donc dirigé vers la chanson. "J'ai en tête mon père qui m'accompagne la première fois voir le prof de théâtre avec lequel j'ai travaillé pendant 3 ans. J'ai en tête le visage de mes parents à table quand je leur dis que je veux faire du théâtre. J'ai en tête les premiers spectacles de Philippe Caubère, les premières images de Trintignan. 

Mon professeur de français m'a envoyé un message tout à l'heure. Il a été le premier à me faire croire que je pourrais faire du théâtre. Pour moi le théâtre, c'est quelque chose de sacré. Ce soir je pense à Lulu et Micheline mes parents mais je pense à eux tout le temps. 

À lire aussi
Vue extérieure prise le 31 mars 2000 du théâtre du Bolchoï à Mascou Russie
Russie : le 18 janvier 1825, le théâtre Bolchoï était inauguré à Moscou

Si les Enfoirés s'arrêtent, les Restos du Coeur seront en panne.

Marc Lavoine
Partager la citation

Le chanteur très grand public joue une pièce originale où l'homme qu'il interprète a une femme qui sommeille en lui. A un moment de la pièce, il est même travesti. A 53 ans, c'était le moment où jamais ? "Les risques on en prend toujours. Quand j'ai écrit "C'est ça la France", quand j'ai chanté avec Catherine Ringer, on n'était pas attendu là. Ensuite il y a eu le film de Gatlif. Je pense qu'il est important de prendre des risques. Et là le thème n'est pas le travestissement mais l'identité intime. Aujourd'hui il est important d'être à côté des gens qui sont discriminés, qui souffrent du regard de l'autre, de ce doigt pointé vers eux qui les désigne. Aujourd'hui dans le travail que je fais, j'essaie de me rapprocher le plus souvent de mes convictions personnelles et cette pièce traverse mes convictions. 

La dernière fois qu'on a entendu Marc Lavoine sur RTL c'était quand il a lancé un appel aux artistes pour aider les réfugiés. Il sera le parrain du Téléthon, il participe aux Restos du Cœur. Et pour les Restos du Cœur, il appréhende les événements avec joie malgré les critiques sur une des chansons l'année dernière. "Il y a toujours des gens qui peuvent critiquer telle ou telle action. Je suis pour que les fondations travaillent ensemble, que la société civile soit transversale et qu'elle prenne conscience de sa valeur et de sa force. Si les Enfoirés s'arrêtent, les Restos du Coeur seront en panne. J'ai pris la défense de mon ami Jean-Jacques Goldman parce que ce n'est pas normal qu'il ait été mis au bûcher comme ça. J'ai trouvé ça un peu dur et pas fondé. Jean-Jacques Goldman n'est pas une cible et les Restos du Cœur ne sont pas une cible". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Théâtre Marc Lavoine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779828101
Marc Lavoine : "J'ai en tête le visage de mes parents quand je leur ai dit que je voulais faire du théâtre"
Marc Lavoine : "J'ai en tête le visage de mes parents quand je leur ai dit que je voulais faire du théâtre"
REPLAY - L'homme du jour sur RTL est Marc Lavoine qui monte sur les planches pour la première fois de sa vie alors qu'il voulait être acteur avant tout.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/marc-lavoine-j-ai-en-tete-le-visage-de-mes-parents-quand-je-leur-ai-dit-que-je-voulais-faire-du-theatre-7779828101
2015-09-20 19:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CrBQyFYxMabC4uMT28UxzQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346883_marc-oliver-fogiel.jpg