1 min de lecture Violence

Loi Travail : "Les ordres du ministère de l'Intérieur ont entraîné les violences", dénonce l'avocat spécialisé Arié Alimi

REPLAY / INVITÉS RTL - 350 policiers ont été blessés depuis la mi-mars. Une situation qui serait causée par les ordres donnés par le ministère de l'Intérieur, selon l'avocat spécialisé dans les violences policières.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Loi Travail : "Les ordres du ministère de l'Intérieur ont entraîné les violences", dénonce l'avocat spécialisé Arié Alimi Crédit Image : AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Claire Gaveau

Si cette semaine est placée sous le signe de la mobilisation contre la loi Travail, une autre manifestation est attendue mercredi 18 mai. Face à la multiplication des incidents en marge des manifestations contre la loi de Myriam El Khomri, un syndicat de policer a appelé à manifester. Le syndicat Alliance, majoritaire chez les gardiens de la paix, dénonce notamment cette "haine antiflic" qui s'est imposée au fur et à mesure des rassemblements.

"C'est ce qu'on ressent de la part d'une minorité qui n'hésite pas à détruire le centre ville de Rennes, à attaquer la population, à faire fermer des commerces", liste Jean-Claude Delage, le secrétaire général d'Alliance. Ce dernier rejette toute revendication syndicale mais dénonce une partie de la population qui n'hésite pas à dire que "tout le monde déteste la police". Une vision largement critiquée par Arié Alimi, avocat spécialisé dans les violences policières qui a notamment déjà plaidé dans l'affaire Rémi Fraisse.

Les policiers descendent dans la rue et demandent à la population de se taire

Arié Alimi, avocat spécialisé dans les violences policières
Partager la citation

Selon lui, "cet appel à manifester serait ridicule s'il n'était pas dangereux". Un danger alors que cette mobilisation policière viserait à faire taire une partie de la population. "La plupart du temps, quand ils commettent des violences, ils demandent à la victime de se taire. Là, c'est un peu pareil. Les policiers descendent dans la rue et demandent à la population de se taire", déplore Arié Alimi. Des violences qui seraient la cause du gouvernement selon l'avocat spécialisé. "Les violences illégitimes proviennent de l'État, du ministère de l'Intérieur. Ce sont ces ordres qui ont entraîné les violences, les blessés et les victimes dans la population traditionnelle", assure-t-il.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violence Police Manifestations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants