1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Licencié pour avoir volé un joint : "Je n'ai rien fait de dramatique", estime Dominique Danquoins
1 min de lecture

Licencié pour avoir volé un joint : "Je n'ai rien fait de dramatique", estime Dominique Danquoins

REPLAY / RÉACTION - Le salarié de PSA Valenciennes avait volé un joint d'étanchéité dans une poubelle. Une centaine de personnes sont venues le soutenir au commissariat de Valenciennes.

Un employé d'une usine PSA (illustration).
Un employé d'une usine PSA (illustration).
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Un employé de PSA Valenciennes licencié pour avoir volé un joint dans une poubelle
00:01:28
Franck Antson & Camille Kaelblen

Devant le commissariat de Valenciennes, une centaine de militants et élus CGT. Jeudi 5 novembre dans l'après-midi, ils sont venus soutenir Dominique Danquoins. L'électricien de PSA avait été licencié pour avoir dérobé plusieurs mètres de joint thermique qu'il avait trouvé dans une une poubelle. Il a été entendu à la suite d'une plainte du constructeur automobile. L'avocat de l'ouvrier espère désormais un classement sans suite à cette affaire.

Je suis pas non plus un assassin, j'ai rien fait de dramatique, c'est vraiment un truc bénin...

Dominique Danquoins, licencié pour avoir volé un joint

Dominique Danquoins a reçu sa convocation au commissariat le même jour que son solde de tous comptes à l'usine. Il ne tient que grâce au soutien de ses collègues, venus l'accompagner. L'ouvrier discret a toujours du mal à comprendre l'acharnement de son ancienne direction. "Je suis pas non plus un assassin, je n'ai rien fait de dramatique, c'est vraiment un truc bénin", confie-t-il au micro de RTL. 

Salariés et militants CGT en colère

Le joint, trouvé dans une poubelle, n'était cependant pas destiné à être jeté, selon la direction de PSA Valenciennes, qui maintient qu'il s'agit d'un vol et qui n'a pas souhaité s'exprimer davantage. Une attitude dénoncée par d'autres salariés et militants de la CGT. "Ce gars-là, c'est un malheureux, c'est pas un voleur. C'est le mauvais bouc émissaire", témoigne un salarié de l'usine, présent au rassemblement devant le commissariat de Valenciennes. "Aujourd'hui, on est révoltés. Ça peut arriver à n'importe quel salarié de chez nous, on peut se faire attraper pour les gants qu'on prend... Ça devient du n'importe quoi", estime une militante CGT. "N'importe quelle situation est bonne pour supprimer des emplois", estime un autre salarié.

Ce gars-là, c'est un malheureux, c'est pas un voleur. C'est le mauvais bouc émissaire

Un employé de PSA Valenciennes

Selon l'avocat de Dominique Danquoins, le rapport d'incident aurait lui-même été trafiqué par la direction.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.