1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les vignettes antipollution, un système "plus efficace et plus juste"
1 min de lecture

Les vignettes antipollution, un système "plus efficace et plus juste"

INVITÉ RTL - Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris en charge des Transports, salue cette alternative à la circulation alternée.

Des policiers régulent la circulation lors du pic de pollution qui touche Paris le 6 décembre 2016
Des policiers régulent la circulation lors du pic de pollution qui touche Paris le 6 décembre 2016
Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA
Pas de circulation alternée vendredi 30 décembre
01:17
Les vignettes antipollution, un système "plus efficace et plus juste" selon Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris en charge des transports
05:54
Virginie Garin & Clémence Bauduin

Janvier arrive, avec son lot de bonnes résolutions pour lutter contre la pollution à Paris. À partir du 1er, les véhicules véritablement polluants ne pourront plus circuler. Cette mesure est perçue comme "à la fois plus efficace et plus juste" par Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris en charge des transports. Ces vignettes, mises en place par le ministère de l'Écologie, se basent sur les émissions de polluants et non plus sur le caractère aléatoire de la circulation alternée, qui permettait jusque-là les plus polluants à rouler, pour peu que leur plaque corresponde à celles autorisées sur la voirie. Par exemple, les diesel de plus de 10 ans qui ne sont pas dotés de filtres à particules ne seront plus autorisés à circuler.

En attendant, la pollution est toujours très présente à Paris, mais la préfecture de police de Paris a décidé de ne pas lancer de circulation alternée vendredi 30 décembre. "Je trouve que c'est une décision regrettable, parce que nous avons une prévision d'AirParif demain (vendredi 30 décembre, ndlr) avec dépassement du seuil d'alerte qui est le seuil le plus élevé, autrement dit l'alerte rouge, déplore Christophe Najdovski. Avec cette situation exceptionnelle nous aurions espéré que des mesures exceptionnelles soient prises et en l'occurrence la mise en place de la circulation alternée. L'absence de réponse positive de la part du préfet nous déçoit effectivement", poursuit-il. 

L'adjoint mentionne par ailleurs "un nouvel arrêté" paru "quelques jours avant Noël" permettant de ne plus attendre quatre jours consécutifs de pollution pour déclencher la circulation alternée. "On peut, dès le premier jour, quand on dépasse le seuil d'alerte - ce qui, a priori, est le cas pour demain - mettre en place des mesures de restriction de circulation qui soient à la hauteur de l'urgence", explique Christophe Najdovski, qui dit regretter que ce nouvel arrêté ne soit pas pris en compte pour le nouveau pic de pollution qui touche la capitale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/