1 min de lecture Taxis contre VTC

Les taxis veulent poursuivre le mouvement

Plusieurs syndicats de taxis ont annoncé que leur mobilisation allait continuer. De nouveaux blocages sont prévus jeudi 28 janvier.

Une manifestation de chauffeurs de taxis à Lyon, le 25 mai 2011
Une manifestation de chauffeurs de taxis à Lyon, le 25 mai 2011
Nicolas Ledain et AFP

Blocages et opérations escargot pourraient à nouveau faire partie du quotidien jeudi 28 janvier. La CGT et FO ont d'ores et déjà annoncé une poursuite du mouvement alors que le SDCTP et l'association Taxis de France ont indiqué que leurs représentants s'étaient rendus en préfecture pour obtenir une prolongation de l'autorisation de manifester. Ces professionnels étaient encore mobilisés ce mercredi après une première journée de protestation la veille

Il n'y a pas eu de débordements à Paris, Marseille et Toulouse où les chauffeurs se sont réunis dans le calme. Les organisateurs souhaitent désormais que les manifestations soient encadrées afin d'éviter les incidents de mardi durant lesquels une vingtaine de personnes ont été interpellées. Les taxis protestent contre la baisse de valeur de leur licence et contre le manque d'encadrement et de charges dans la pratique des VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur), ils critiquent notamment la plateforme Uber. 

"On va peut-être sacrifier une semaine, 15 jours, mais on ne lâche pas l'affaire", a crié un délégué au mégaphone, porte Maillot ce mercredi en fin d'après-midi. "La mobilisation continue. Nous attendons un geste pour apaiser la rue", a ajouté Nordine Dahmane du syndicat FO. Les appels au gouvernement sont tendus sur place, de nombreux chauffeurs lancent des "Macron démission".

La mobilisation continue. Nous attendons un geste pour apaiser la rue

Nordine Dahmane, délégué FO
Partager la citation

Manuel Valls a nommé un médiateur hier pour tenter de régler cette crise et de calmer les chauffeurs mais cela ne convainc pas les organisations. Les deux intersyndicales qui ont lancé la mobilisation se sont accordées sur "un refus de discuter avec le médiateur", à l'exception de quelques organisations professionnelles. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Taxis contre VTC Mobilisation Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants