1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les plantes parlent entre elles : vers une révolution agricole ?
1 min de lecture

Les plantes parlent entre elles : vers une révolution agricole ?

CHRONIQUE - Les plantes sont capables de se parler entre elles. Des spécialistes de la communication des plantes étaient à Paris cette semaine. Des découvertes récentes qui pourraient révolutionner l'agriculture.

De récentes découvertes sur la communication des plantes entre elles pourraient révolutionner la façon de les cultiver
De récentes découvertes sur la communication des plantes entre elles pourraient révolutionner la façon de les cultiver
Crédit : AFP
Les plantes sont capables de se parler entre elles
01:50
Virginie Garin

Les plantes sont capables de se prévenir entre elles. Elles émettent des gaz, des signaux chimiques que leurs voisines peuvent ressentir. Ce sont des chercheurs qui l'ont découvert en étudiant notamment un acacia en Afrique : quand les antilopes viennent manger ses feuilles, l'arbre émet un gaz pour prévenir ceux d'à côté, qui ont le temps de secréter un poison ; les antilopes gouttent une feuille mais pas deux, ça les rend malades.

Les plantes peuvent aussi communiquer par leurs racines. Les petits pois, quand il fait très chaud, ferment leurs feuilles pour conserver leur eau et préviennent par leurs racines les plants d'à côté... qui, eux, peuvent être encore à l'ombre, mais qui vont aussi par précaution recroqueviller leurs feuilles.

Une application concrète avec les rosiers

Donc les plantes s'expriment et ressentent. Et ces découvertes permettent d'envisager une nouvelle façon de les cultiver, avec moins d'engrais et de pesticides. Il y a déjà une application, car les plantes ressentent le vent. Les rosiers, par exemple, quand il y a du vent, ont tendance à avoir un tronc plus épais, ils sont plus trapus ; or, les rosiers aujourd'hui sont cultivés sous serre, où il n'y a pas de vent, donc leurs tiges sont plus fines et plus fragiles. 

En général, les horticulteurs utilisent des produits chimiques pour les rendre plus solides, mais dans certaines serres, ont été installés par l'INRA des bâtons métalliques qui passent régulièrement pour courber les rosiers, comme s'il y avait du vent. Eh bien, ces rosiers poussent beaucoup mieux, font plus de fleurs et sans produit chimique, juste en imitant le vent.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/