1 min de lecture Discriminations

Les homosexuels victimes de violence sur les terrains de sport

Au moins un homosexuel sur cinq déclare avoir vécu des violences verbales ou physiques en pratiquant un sport.

L'équipe de football du Paris Foot Gay
L'équipe de football du Paris Foot Gay Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

D'après une enquête sur l'homophobie dans le sport menée dans plusieurs pays anglo-saxons (Australie, Grande-Bretagne, Irlande, Nouvelle-Zélande et États-Unis), environ 19% des homosexuels et 9% des lesbiennes sur près de 9.500 personnes interrogées ont déclaré avoir subi "des violences physiques" tandis que 27% des homosexuels et 16% des lesbiennes ont évoqué des menaces verbales.

Globalement, seuls 1% des sondés, parmi lesquels 2.500 hétérosexuels, estiment que les homosexuels sont "complètement acceptés" sur les terrains de sport. Les sondés pensent aussi que l'homophobie est largement présente dans les tribunes. 

Obligées de taire leur homosexualité

Environ 78% des répondants au sondage ont aussi jugé que les personnes LGB ne seraient "pas vraiment en sécurité" si elles y montraient au grand jour leurs préférences sexuelles.

"Certaines personnes LGB (lesbiennes, gays et bisexuels) peuvent exceller au sport mais de nombreuses autres se sentent obligées de taire leurs préférences sexuelles pour continuer à pratiquer le sport qu'elles aiment, surveillant chacune de leurs paroles", a commenté Caroline Symons, spécialiste de cette question à l'Université Victoria de Melbourne. 

À lire aussi
Trois idées de jeux de société féministes pour Noël 2019. noël
Idées cadeaux Noël 2019 : 3 jeux de société pour plus d'égalité

Robbie Rogers, ex-joueur de Leeds actuellement membre du LA Galaxy, l'un des rares footballeurs professionnels à ne pas faire mystère de son homosexualité, a souhaité que cette étude favorise un changement des mentalités. "Chaque athlète, chaque fan, pourrait décider de ne pas tenir de propos homophobes, même s'ils sont censés être humoristiques", a-t-il dit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Discriminations Homosexualité Lesbiennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants