1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les chasseurs bulgares sont avertis de ne pas confondre gibier et migrants
1 min de lecture

Les chasseurs bulgares sont avertis de ne pas confondre gibier et migrants

La police bulgare demande aux chasseurs d'être attentifs afin d'éviter tout incident avec des migrants traversant clandestinement la frontière turque.

Un chasseur en forêt. (Illustration)
Un chasseur en forêt. (Illustration)
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Édouard Nguyen & AFP

Les autorités bulgares ont demandé aux chasseurs du sud-est du pays de redoubler d'attention pour éviter tout incident avec des migrants. En effet, cette région est souvent traversée clandestinement à la frontière turque, a annoncé l'Union des chasseurs ce jeudi 22 octobre.

"Les chasseurs de la région de Bourgas ont été prévenus, dans le cadre d'instructions de routine, d'être très attentifs car ils peuvent tomber sur des migrants illégaux, a déclaré à l'AFP le secrétaire général de cette union, Vassil Vassilev. Les chasseurs ont notamment été prévenus de ne pas viser une cible qui n'est pas clairement identifiée et de ne pas tirer en direction d'un bruit entendu dans la forêt car il pourrait s'agir de gens et pas de gibier".

Des migrants traversent régulièrement la frontière

Par ailleurs, il leur a été recommandé d'appeler la police s'ils repèrent un migrant dans la forêt. Zone de chasse, le secteur du mont de Strandja, dans la région de Bourgas, est traversé par des migrants arrivant de Turquie. Cet avertissement fait suite à un incident le 15 octobre dernier. Un Afghan a été accidentellement abattu dans cette région par une patrouille de police qui tentait d'arrêter une cinquantaine de migrants arrivés à une trentaine de kilomètres au-delà de la frontière. Cependant, aucun incident impliquant des chasseurs n'a été rapporté.


Les habitants des régions frontalières voient régulièrement des migrants traverser la frontière pour atteindre l'Allemagne. Un groupe de chasseurs avait intercepté une cinquantaine de migrants qu'il a dénoncés à la police samedi 17 octobre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/