1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le "rouleau-compresseur" Star Wars écrase la presse
2 min de lecture

Le "rouleau-compresseur" Star Wars écrase la presse

REPLAY - Le septième volet de la saga fait la une de la presse nationale, qui a déjà dévoilé quelques détails de l'intrigue.

Adeline François
Adeline François
Crédit : Maxime Villalonga
Le "rouleau-compresseur" Star Wars inonde la presse
05:57
Adeline François

Face à la vague planétaire Star Wars, Libération consacre un article à cette minorité qui résiste encore aux assauts de la force. Un papier, un seul, est consacré à ceux pour qui la saga est une galaxie très lointaine. L'article de deux colonnes est bien seul au milieu d'une déferlante de papiers façon rouleau compresseur. Loic 24 ans n'a jamais vu Star Wars, et jamais vu non plus le Seigneur des anneaux et Game Of Thrones. Christophe, 48 ans, explique que quand on a raté les premiers épisodes, on renonce à voir les nouveaux. D'autres assument totalement, et font même de leur ignorance une posture.


La particularité de Star Wars est pourtant que l'ignorant en connait déjà beaucoup. Il sait par exemple que Chewbacca est une personne qui a plein de cheveux, que la coupe de la princesse Leia n'est plus a la mode et  que la phrase "Je suis ton père" doit se prononcer d'une voix caverneuse. Message aux plus rétifs : vous n'êtes pas seuls dans l'univers.

La rédaction vous recommande

Une telle omniprésence d'un film sur les unes des journaux est rarissime. Libé présente "Le Star Wars system". "Tous dingues de Star Wars" titre Aujourd'hui en FranceLe Figaro se demande lui : "Faut-il aller voir Star Wars". Pour la dépêche du midi, il s'agit d'un "événement cosmo planétaire."


Pour l'instant, pas une mauvaise critique en vue. Mais dans une revue de presse, la seule question qui vaille est celle-ci, quand on fait la revue de presse :  y a-t-il des journalistes qui  ont cédé à la tentation de nous raconter le film? La réponse est oui. Le Figaro, Libération, Le Parisien, osent le spoiler en dévoilant des passages du Réveil de la force. Les journaux ne vont cependant pas jusqu'à raconter le clou du spectacle ainsi résumé dans le parisien : " Le film recele un bouleversement énorme, un choc qui va secouer les fans, le film s'achève sur de telles promesses  qu'on a déjà hâte d'être en 2017".

La nouvelle génération Balavoine, 30 ans après

À lire aussi

"Je suis ton père". Voilà une phrase que Joana Balavoine n'a jamais entendu de sa vie. Elle est née 5 mois après la mort de Daniel Balavoine. Cela fera 30 ans le 14 janvier que le chanteur s'est tué sur le Paris-Dakar. "J'ai voulu saisir l'occasion pour lui dire merci" dit aujourd'hui Joana Balavoine qui pose en une de Paris Match avec un long entretien exclusif.

Elle raconte la vie d'une jeune fille qui n'a pas connu son père, le "paradoxe" entre son absence et sa présence permanente, le respect et la considération que le chanteur inspire encore quand elle décline son identité. "Être une Balavoine c'est une chance. Imagine, j'aurais pu m'appeler Papon". La fille chante dans le documentaire consacré a son père et qui sera diffusé le 30 décembre sur France 2.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/