5 min de lecture Terrorisme

Le monde est saisi d'une macabre réminiscence après la tuerie d'Orlando

REPLAY - Les quotidiens américains et européens n'ont pas pu s'empêcher de comparer le massacre terroriste perpétré dans la nuit du 12 juin à Orlando (Floride) avec les attentats de Paris et Bruxelles.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Le monde est saisi d'une macabre réminiscence après la tuerie d'Orlando Crédit Image : Romain Boé | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
et La rédaction numérique de RTL

Éric Ortiz, 36 ans, Edward Sotomayor Junior, 34 ans, Stanley Almodovar, 23 ans, Kimberley Morris, 37 ans, Peter O. Gonzalez Cruz, 22 ans, Juan Ramon Guerrero, 22 ans, Luis Vielma 22 ans... Ils sont 7 dont le portrait s'affiche sur la page d'accueil du site du Orlando Sentinel, comme l'avaient fait Le Monde ou Libération après le 13 novembre 2015. Le journal d'Orlando a ouvert dès cette nuit une section "in mémoriam" sur son site internet pour rendre hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando samedi soir. 7 victimes identifiées sur 50 morts...

"Our community will heal", "Notre communauté guérira" titre l'Orlando Sentinel avec une photo d'un couple se serrant dans les bras, des bougies à la main. Orlando figure maintenant tout en haut d'une liste d'infamie, écrit le journal qui cite les précédentes tueries de Virginia Tech, de Newton, d'Aurora, et les attentats de Paris et Bruxelles. Nous devons rester unis, "UNITED" écrit en gros caractère en une.

La menace islamiste resurgit aux États-Unis

"C'est le Bataclan de l'Amérique" titre le Sun à Londres. En France aussi la tuerie d'Orlando fait la une : "Nouvelle plaie béante" titre Libération, "Nuit d'horreur en Floride" pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, "La terreur et la haine" en une du Figaro ou encore "Un massacre homophobe lié à Daesh" titre Sud-Ouest. 15 ans après les attentats du 11 septembre, l'Amérique était inexplicablement retombée dans une sorte d'angélisme écrit Philippe Gélie dans Le Figaro. Elle se savait à la merci de loups solitaires, mais, en dépit des précédents, la menace islamiste n'y était pas prise aussi au sérieux qu'en Europe.

À lire aussi
Le détenu radicalisé de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe interpellé Prisons
Attentat de Condé : 5 détenus de la prison en garde à vue

"Tout cela va changer". C'est aussi ce que dit Le Parisien-Aujourd'hui en France, le massacre "va peser dans la campagne". Oui, mais en faveur de qui ? Tous les événements tragiques vont dans le sens de Donald Trump, commente un journaliste de USA Today. Trump qui a été le premier à tweeter hier "merci de me féliciter d'avoir eu raison sur le terrorisme islamiste, il faut rester ferme et vigilants, nous devons êtres intelligents". Ça n'éclipsera pas le débat sur le contrôle des armes qui fait la une du Daily News ce matin : avec la photo du tueur et ce titre cinglant "Merci la NRA" Question de point de vue...

Un Euro 2016 si vite entaché de violences

La une du Mirror à Londres, "Behave or we will be kicked out", "Gare à vous, sinon on va se faire sortir", photo des supporters anglais torse nu, bière à la main, à Marseille samedi 11 juin. Mais, que diriez-vous de connaitre le point de vue de la presse russe. "Bagarres entre supporters à Marseille. [...] Cinq ou six Anglais tombent à chaque fois sur l’un des nôtres." Voici comment la Pravda titre son article sur les incidents de ce week-end en publiant le témoignage de plusieurs supporters russes de retour de Marseille. La plupart des grands quotidiens russes minimisent les incidents de samedi, forcément dans un pays qui accueille le mondial dans deux ans, il faut montrer que la bêtise est plutôt côté anglais ou français.

Heureusement, il y a le journal sportif R Sport qui titre "Les fans russes ont lancé une bagarre avec les Anglais dans les tribunes", et le journal de raconter comment, en Russie, les problèmes de hooliganisme ont été sortis des stades et des villes de sorte que ce qui s'est passé à Marseille n'aurait pas pu avoir lieu à Moscou. Mais en fait, le monde des hooligans russes s'est ensuite organisé et les groupes se donnent rendez-vous depuis quelques années à la campagne, à l’abri des caméras et de la police, pour se mesurer les uns aux autres. 

C’est devenu une tradition qui implique toutes les villes et les clubs du pays, même quand ces équipes ont quitté le football professionnel pour retomber en amateur. C'est ainsi écrit le R Sport, que samedi à Marseille se trouvaient des ultras de club dont vous n'avez jamais entendu parler, comme le Torpedo Vladimir, club de 3e division, ou des ultras du Zenit Chelyabinsk et de l’Ural Ekaterinburg.

Voyagistes tâtonnent encore sur internet

On ne sait pas ce qui se passe dans le cerveau d'un tueur ou dans celui d'un hooligan, en revanche le cerveau du voyageur n'a plus de secret. Et ça, c'est une longue enquête du journal Les Échos qui s'est rendu au siège d'Expedia à Seattle, le numéro deux mondial du voyage en ligne investit des sommes astronomiques pour rendre la réservation de voyage sur internet moins anxiogène. C'est tout le paradoxe de l'achat d'un voyage : d'un côté énormément d'attentes positives et de fantasmes sur la destination, et de l'autre, l'angoisse du processus de réservation.

Alors pour améliorer son site, Expedia a fait appel à 100 volontaires qui sont installés devant un ordinateur avec des électrodes sur le front et les joues et une équipe de chercheurs de l'autre côté de la vitre. Pendant 20 minutes, ils observent le volontaire en train de réserver un voyage en mesurant les mouvements de ses zygomatiques et les mouvements de son corrugateur. Les zygomatiques, c'est le sourire, c'est le plaisir ; le corrugateur, c'est le muscle situé entre les sourcils, que l'on fronce quand on n'est pas content. Ce jour-là, c'est une mère de famille qui fait le test, et son corrugateur se met à biper très fort quand elle ne trouve pas où cliquer pour réserver un voyage avec sa famille. La case un adulte et deux enfants n'existe pas. Un microdétail, mais qui peut faire cliquer le client sur un autre site en quelques secondes.

Il a fallu ajouter cette option. "Les consommateurs ont faim de données brutes", explique la PDG d'Expédia, "ils  aiment la simplicité, mais ils veulent savoir s'il y a un grille-pain dans leur chambre". "C'est ce qui explique  l'aspect sacrément encombré du site aujourd'hui" explique Les Échos, Expedia s'est perdu dans des détails infinitésimaux pour s'assurer que les consommateurs reviendraient sur sa plateforme, et à l'arrivée : activation du corrugateur ?

Comment échapper à l'Euro sur internet

Oui parce qu'internet peut vous faire voyager, mais internet peut aussi vous donner le sentiment d'être persécuté par les sujets, que nous n'aimez pas, comme le football. Ça peut arriver, c'est une question de point de vue. Vous ouvrez internet, et là, il y a de l'Euro partout sur vos pages web. Eh bien le site Atlantico nous apprend que des petits malins ont pensé à vous en créant "Tartiflettor", une extension Google qui remplace le mot "Euro" par "Tartiflette" sur l'ensemble d'Internet. Grâce à elle, vous pourrez savoir qui va gagner la tartiflette, ou qui sera le meilleur joueur de la tartiflette. Vous apprendrez aussi qu'on ne peut plus boire d'alcool les soirs de tartiflette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Floride Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783639405
Le monde est saisi d'une macabre réminiscence après la tuerie d'Orlando
Le monde est saisi d'une macabre réminiscence après la tuerie d'Orlando
REPLAY - Les quotidiens américains et européens n'ont pas pu s'empêcher de comparer le massacre terroriste perpétré dans la nuit du 12 juin à Orlando (Floride) avec les attentats de Paris et Bruxelles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-monde-est-saisi-d-une-macabre-reminiscence-apres-la-tuerie-d-orlando-7783639405
2016-06-13 11:12:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QNHPtY1azHgPBMahe7BK1Q/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798695_adeline-francois.gif