1 min de lecture Le journal

Le journal de 7h : un directeur d'école en garde à vue pour viols sur des élèves en Isère

REPLAY INTÉGRAL - Le directeur d'une école primaire de Villefontaine (Isère) a été placé en garde à vue lundi pour viols sur deux élèves de six ans et demi.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h : un directeur d'école en garde à vue pour viols sur des élèves en Isère Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
et La rédaction de RTL

Le directeur d'une école primaire de Villefontaine (Isère) a été placé en garde à vue lundi pour viols sur deux de ses élèves âgées de six ans et demi. Depuis trois mois, il leur aurait imposé des fellations par le biais d'un "atelier du goût" mis en place dans sa classe de CP. L'administrateur leur aurait apparemment fait goûter des "produits" tout en gardant leurs yeux bandés.


Le suspect a été interpellé chez lui en possession de plusieurs clichés pédopornographiques. Notons qu'il avait déjà été condamné à six mois de prison avec sursis en 2008 pour recel d'images du même genre. Il n'avait cependant pas été interdit d'exercer un travail avec des enfants.

À écouter également dans ce journal

- Quatre policiers de la BAC de Stains (Seine-Saint-Denis) ont été interpellés lundi pour avoir participé à un trafic de drogue et volé des dealers.
- En Tunisie, le musée du Bardo à Tunis a rouvert ses portes ce mardi, six jours après l'attentat meurtrier qui avait eu lieu dans ses locaux.
- Le business de l'e-cigarette a connu une évolution en 2014 avec 2.500 points de vente. Cependant, les fermetures de boutiques se multiplient aujourd'hui. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants