1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : Hollande inflexible sur l'application de la réforme du collège
1 min de lecture

Le journal de 22h : Hollande inflexible sur l'application de la réforme du collège

REPLAY INTÉGRAL - Après une journée mouvementée autour de l'application de la réforme du collège, le Président a critiqué ceux qui "défendent leurs intérêts particuliers".

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : François Hollande inflexible sur l'application de la réforme scolaire
14:32
Christophe Pacaud & Bénédicte Tassart & La rédaction de RTL

François Hollande a volé ce mercredi au secours de Najat Vallaud-Belkacem. Lors d’un discours devant des jeunes au Conseil économique, social et environnemental (CESE) à Paris, le chef de l'État a défendu haut et fort la réforme du collège. Il a également critiqué ceux qui défendent leurs "intérêts particuliers".

J’entends le concert des immobiles, ce sont souvent les plus bruyants, ceux qui, au nom de l’intérêt général supposé, défendent leurs intérêts particuliers.

François Hollande, président de la République

Continuant sur sa lancée, le président de la République se rendra ce jeudi dans un collège des Mureaux (Yvelines) pour défendre cette réforme. Il prononcera par la suite un discours à la Maison de la Chimie à Paris pour réaffirmer son soutien.

Notons que cette montée au créneau de François Hollande intervient après que des parlementaires de l'UMP et de l'UDI lui ont adressé ce mercredi un courrier critiquant la réforme du collège. 153 députés ont en effet demandé son retrait tout en la qualifiant de "naufrage de la nation".

À écouter également dans ce journal

- Bernard Tapie a de nouveau été mis en examen, ce mercredi 6 mai, pour détournement de fonds publics, dans l'affaire qui l'oppose au Crédit Lyonnais. Les juges d'instruction du pôle financier de Paris soupçonnent des liens cachés entre l'homme d'affaires, son avocat et un des juges-arbitres.
- La Centrafrique va engager des "poursuites" contre des militaires français soupçonnés de viol d'enfants à Bangui, a annoncé ce mercredi son ministre de la Justice Aristide Sokambi. 14 soldats tricolores sont mis en cause dans ce dossier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/