3 min de lecture Le journal

Le journal de 12h30 : l'hommage national à Xavier Jugelé après l'attentat des Champs-Élysées

REPLAY - Un hommage national était rendu ce mardi au policier de 37 ans tué lors de l'attentat sur les Champs-Élysées du 20 avril dernier.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le Journal RTL de 12h30 du 25/04/2017 Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et La rédaction numérique de RTL

"Restons tous dignes et veillons tous à la paix". Tel a été le message d'Etienne Cardiles, le compagnon de Xavier Jugelé, policier tué lors de l'attentat sur les Champs-Élysées le 20 avril dernier. Un hommage national était rendu ce matin à 11 heures à cet homme de 37 ans, depuis le parvis de la cour de la Préfecture de police de Paris. Comme après chaque attentat, le chef de l'État a pris la parole, la Marseillaise s'est faite entendre. Mais ce sont les mots d'Étienne Cardiles qui restent : "Je suis rentré le soir sans toi, avec une douleur extrême et profonde qui s'apaisera peut-être un jour, je l'ignore", a-t-il notamment déclaré depuis la tribune. "Pour ce qui me concerne, je souffre sans haine. Cette haine je ne l'ai pas parce qu'elle ne te ressemble pas, parce qu'elle ne correspond en rien à ce qui faisait battre ton cœur".

François Hollande a rappelé que huit policiers 14 gendarmes ont perdu leur vie depuis deux ans pour en sauver d'autres. Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour cet hommage dont Nicolas Sarkozy et Jean-Pierre Raffarin, mais également les deux finalistes de l'élection présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Après avoir remis la légion d'honneur à Xavier Jugelé à titre posthume, le chef de l'État a fait passer un message aux deux candidats : "Ce qui est attendu, c'est de la constance, de la persévérance. Je leur demande d'accorder les ressources budgétaires nécessaires pour recruter les personnels indispensables à la protection de nos concitoyens et leur fournir les moyens d'agir encore plus efficacement", a-t-il déclaré.

À écouter également dans ce journal :

- Les Républicains : après la défaite au premier tour de l'élection présidentielle, le parti de François Fillon se prépare à la bataille des élections législatives. Nicolas Sarkozy et ses partisans se montrent actifs. Des proches de l'ancien chef de l'État laissent entendre que François Baroin et Laurent Wauquiez pourraient retrouver des postes clefs, l'un afin de mener la campagne des législatives, l'autre afin de diriger le parti. Et l'une des mesures phares du projet LR serait de rétablir les heures supplémentaires défiscalisées.

- Futur gouvernement : Sur BFM TV, Bruno Le Maire a fait savoir qu'il voterait Emmanuel Macron lors du second tour du 7 mai prochain. Il a également insisté sur le fait qu'il n'hésitera pas "une seule seconde" à rejoindre le gouvernement du leader d'En Marche ! si celui-ci est élu et s'il se retrouve sans majorité.

À lire aussi
Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, le 22 novembre 2018 huile de palme
Les infos de 18h - Vote sur l'huile de palme : "Ce type de signaux déconcerte", dit Hulot

- Parti Socialiste : Jean-Christophe Cambadélis a reconnu sur RTL que le score enregistré par les socialistes lors du premier tour "signait la fin d'une histoire". Il a également mis en garde Emmanuel Macron contre le risque posé par l'extrême droite. "On a eu pendant ces dernières 48 heures, une sous-estimation des résultats de Marine Le Pen", a-t-il ainsi souligné. "On nous annonce qu'elle est à 40 % [d'intentions de vote], il faut peut-être s'en occuper". Pour le socialiste, l'élection est loin d'être gagnée pour le leader d'En Marche !

- Procès : 30 ans après les faits, Francis Heaulme comparaît devant la cour d'assises de Moselle pour le double meurtre de Montigny-les-Metz. Deux garçons de huit ans, Cyril et Alexandre, avaient été retrouvés morts, massacrés à coups de pierre à proximité d'un chemin de fer. C'est le cinquième procès dans cette affaire.

- Tennis : Maria Sharapova s'apprête à faire son grand retour sur les courts de tennis, après sa suspension pour dopage. L'ancienne numéro 1 mondial participera au tournoi de Stuttgart.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Attentat Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants