1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La première d'élevage de moustiques OGM a ouvert au Brésil
1 min de lecture

La première d'élevage de moustiques OGM a ouvert au Brésil

CHRONIQUE - La première ferme d'élevage de moustiques transgéniques au monde a commencé sa production il y a quelques jours près de Sao Paulo. Le but : lutter contre des maladies tropicales.

Des moustiques en Martinique, le 2 septembre 2010.
Des moustiques en Martinique, le 2 septembre 2010.
Crédit : PATRICE COPPEE / AFP
Et voici la première ferme d'élevage de moustiques au monde
01:45
Virginie Garin

Cet élevage d'insectes à très grande échelle est une première mondiale. Cela se passe dans un bâtiment hermétique. Au rez-de-chaussée, il y a une maternité à moustiques. Les mâles ont tous la particularité d'être transgéniques. On leur a ajouté avec une petite seringue un bout d'ADN. Ils vont faire beaucoup d'enfants.

La ferme a commencé à en produire 500.000 par semaine. On pourra aller jusqu'à 2 millions de moustiques. L'élevage se fait dans des tonneaux transparents recouverts de moustiquaires. Ces insectes vont être ensuite lâchés dans la nature. 

D'autres programmes en cours

Ils vont avoir pour mission de se reproduire avec des moustiques sauvages, de l'espèce qui transmet la dengue. Les animaux vont s'accoupler. Grâce à la modification génétique, leur descendance ne pourra pas survivre. Il y a eu un test dans une petite ville du Brésil. Résultat : 96% des moustiques autochtones ont été éradiqués en six mois. Le fabricant n'attend plus que le feu vert des autorités pour lâcher ses insectes à grande échelle. 

Ce sera le premier lâcher d'animaux OGM dans la nature. C'est aussi un espoir. Chaque année, la dengue envoie à l'hôpital 500.000 personnes dans le monde. Elle est parfois mortelle. L'expérience sera suivie de près en Guyane et aux Antilles, touchées par cette maladie.

À écouter aussi

D'autres programmes sont en cours, l'un financé par Bill Gates, pour faire le même chose contre les moustiques responsables du chikungunya et de la fièvre jaune. Des maladies qui tuent et contre lesquelles il n'y a pas de vaccin.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/