1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ecotaxe : Ségolène Royal évoque des pistes ciblant uniquement les camions étrangers
13 min de lecture

Ecotaxe : Ségolène Royal évoque des pistes ciblant uniquement les camions étrangers

Écotaxe: Ségolène Royal évoque des pistes ciblant uniquement les camions étrangers - Tous accros à notre portable...quitte à devenir malpoli ! Amers, des salariés de PSA Valenciennes reversent leurs primes aux Restos du Cœur - Voici les sujets qui seront notamment abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Un opposant à l'écotaxe bloque l'autoroute A25 près d'Englos dans le Nord, le 2 décembre 2013 (archives)
Un opposant à l'écotaxe bloque l'autoroute A25 près d'Englos dans le Nord, le 2 décembre 2013 (archives)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN

Ecotaxe: Ségolène Royal évoque des pistes ciblant uniquement les camions étrangers

L'épineux dossier de l'écotaxe a de nouveau été mis hier sur la table de travail par la ministre de l'Écologie Ségolène Royal, qui a évoqué des pistes pour remplacer le dispositif en suspens et financer ainsi des infrastructures de transport.

Les solutions envisagées par Ségolène Royal permettraient de cibler uniquement les camions étrangers circulant en France. La première consisterait à forcer les camions étrangers à emprunter le réseau autoroutier à péage "plutôt qu'encombrer les routes".

Autre piste à l'étude, déjà mise en œuvre en Suisse selon la ministre : créer une vignette qui serait payée par les camions étrangers à la frontière, "comme ça on est sûr de ne faire payer que les camions étrangers et donc il n'y  a pas de distorsion de concurrence avec les transporteurs français", a-t-elle indiqué.

Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), ancienne ministre de l’Écologie, a qualifié ce matin sur RTL de "bonne idée sur le principe" l'idée de réserver l'écotaxe aux camions étrangers, avancée par Ségolène Royal,  mais l'a jugée irréalisable au regard des règlements européens.

Invités de RTL Midi à 13h10 : Dominique Bussereau, Président du Conseil général de la Charente-Maritime et ancien secrétaire d’État aux transports et Christine Jaouen, Présidente de l'Organisation des Transports Routiers Européens Bretagne (OTRE).

La rédaction vous recommande

Tous accros à notre portable...quitte à devenir malpoli !

À écouter aussi


Du 14 au 20 avril se déroule, un peu partout en France et aussi à l’étranger, la deuxième édition du Festival des conversations, l'occasion de réapprendre à se parler et à s’écouter.
Car avec nos téléphones portables, nous avons parfois tendance à oublier de se parler.
1 français sur 2 possédait un smartphone en 2013. 74% des Français ne sortent jamais sans leur portable, et 73% l'utilisent même au restaurant, 56% lors d'évènements entre amis ! On consulte son portable à tout moment, même en plein discussion.
Un mot existe pour décrire ce nouveau phénomène de société : "phubbing", mélange des verbes "to phone", téléphoner, et "to snub", snober.Comprenez : l'acte d'ignorer une personne parce qu'on consulte son smartphone.
Faut-il fixer des limites à l'usage du Smartphone dans les lieux publics ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour.

La rédaction vous recommande

Amers, des salariés de PSA Valenciennes reversent leurs primes aux Restos du Coeur

Des salariés de l'usine PSA de Valenciennes (Nord) ont décidé de reverser leurs primes de participation, qu'ils jugent "misérables", à l'association caritative des Restos du Coeur, a-t-on appris auprès de la CGT.

"C'est une idée de deux ou trois salariés qui en recevant leurs primes ont trouvé ça plutôt misérable et pas acceptable", a expliqué Cédric Brun, secrétaire de la CGT locale.

Selon les chiffres avancés par le syndicat, les salariés de l'usine de Valenciennes ont touché des primes de participation entre 40 centimes et 18 euros.

"40 centimes, ce n'est même pas le prix du timbre qu'ils ont reçu", s'est offusqué M. Brun.

Les salariés ont dit : "Quitte à prendre des primes pareilles, autant les reverser aux Restos du coeur, parce que si ça continue c'est nous qui allons finir là-bas", a rapporté le syndicaliste. "Les salariés sont excédés et ne comprennent plus la politique salariale de l'entreprise", a-t-il regretté.

Ces primes interviennent seulement quelques jours après la révélation du salaire du nouveau numéro un de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares. Selon le document de référence du groupe publié vendredi, il va toucher un salaire brut de 1,3 million d'euros par an, ainsi qu'une part variable.

La rédaction vous recommande


Nous attendons vos commentaires et vos avis sur ce blog ! A vous de jouer !

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/