9 min de lecture Information

Arnaud Montebourg s'attaque au site booking.com

Arnaud Montebourg s'attaque au site booking.com - Robert Ménard offre des blouses aux enfants des écoles maternelles - Les français consomment de plus en plus le vin au verre. - Et si on augmentait le niveau d'exigence à l'école pour améliorer le niveau des élèves?

Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg lors des Questions au gouvernement, le 15 avril 2014
Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg lors des Questions au gouvernement, le 15 avril 2014

Arnaud Montebourg assigne le site booking.com en justice

Le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, a annoncé hier assigner en justice le groupe de réservations hôtelières en ligne Booking, dénonçant l'illégalité de certaines clauses en matière de tarifs qu'il applique aux hôteliers.
 "Les sociétés du groupe viennent d'être assignées à comparaître devant le Tribunal de commerce de Paris par le Ministre de l'Economie", selon un communiqué qui explique que "les clauses figurant dans les contrats de Booking interdisent notamment aux hôteliers de proposer directement aux consommateurs des tarifs plus attractifs que ceux qu'il propose sur son site".

"Les hôteliers perdent ainsi une opportunité de concurrencer Booking et de reprendre le contrôle de la relation avec le client", ce qui "nuit à la fois à la compétitivité du secteur hôtelier (...) et aux consommateurs", estime le ministère.
 Arnaud  Montebourg explique rester "particulièrement attentif à ce que soit préservé l'équilibre contractuel entre les plateformes de réservation - permettant une meilleure visibilité à l'international de l'offre hôtelière - et  les hôteliers, qui doivent conserver la capacité d'investir dans la modernisation du parc".
 
En novembre dernier, le gouvernement avait déjà assigné en justice la centrale de réservations en ligne Expedia, "dont les contrats comportaient des clauses entravant significativement la liberté commerciale et tarifaire des hôtels", rappelle le communiqué.
Cette décision faisait suite à une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a  mis en évidence des "clauses similaires" dans les contrats de Booking.
 
Quelques jours avant l'assignation d'Expedia, l'Umih, principale organisation patronale de l'hôtellerie, avait lancé une pétition sur internet destinée à tous les acteurs de la profession, pour dénoncer les commissions "excessives" réclamées par les sites de réservation d'hôtels.

La rédaction vous recommande

Et si on augmentait le niveau d'exigence à l'école pour améliorer le niveau des élèves?

Selon une étude de le Deep publiée hier par le ministère de l’Éducation nationale, les chercheurs regrettent que l'on ne parle "que" des décrocheurs... et qu'on ne se préoccupe pas, en parallèle, d'augmenter le nombre de bons élèves.
Pour les chercheurs, la France a non seulement plusieurs mauvais élèves en mathématiques, notamment, mais le nombre de bons élèves dans cette matière reste inférieur aux autres pays (exemple : 12,9% d'élèves au-dessus du meilleur niveau PISA en France contre 17,5% en Allemagne).

À lire aussi
Des élèves dans une classe d'école (illustration) société
Éducation : les professeurs français sont-ils désarmés face au chahut ?

Le niveau est donc faible en bas comme en haut de l'échelle !
En mathématiques, le niveau n'a progressé qu'en technique de la soustraction. Il est globalement stable en calcul et en mesure. En revanche, les figures géométriques, la résolution de problèmes, la gestion des données d'un tableau, le rangement des nombres sont nettement moins bien maîtrisés aujourd'hui qu'en 1999

L'étude remarque que les élèves français sont faiblement exposés à des contextes d'apprentissage "exigeants" en mathématiques. Ce qui aurait donc un impact sur leur niveau par rapport au reste du monde.

La rédaction vous recommande

Les français consomment de plus en plus le vin au verre

En un an, les commandes de vin au verre ont augmenté de 40% en restaurant. Aujourd'hui, quasiment tous les établissements le proposent.
Les commandes de vin au verre ont augmenté en 2013 de 39% par rapport à 2012 au profit de nouveaux vins, une formule que proposent désormais 97% des restaurants.

Le service de vin au verre est très tendance en France. Selon une enquête du guide Bêtane et Dessauve, les commandes de vin au verre ont progressé de 40% en un an. Désormais, le verre représente 20 % des ventes de vin au restaurant. Près de 97% des établissements proposent désormais cette formule.

Les Français sont devenus raisonnables, notamment à cause de la peur du gendarme. Mais l'autre explication passe par le facteur prix. Sauf à être plusieurs autour de la table, un verre reste moins cher qu'une bouteille. 

Les consommateurs sont aussi des gourmets et des gourmands. Ils aiment associer leur mets avec leur vin. Le vin au verre permet également de faire des découvertes gustatives, qui vont bien avec le menu.

La rédaction vous recommande

QUESTION DU JOUR: Etes-vous pour le retour de la blouse à l'école?

Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault) soutenu par le Front national, a annoncé mardi en ouverture du conseil municipal de la ville qu'il voulait offrir des blouses à tous les enfants des écoles maternelles et de primaire, a indiqué l'élu PS Jean-Michel Du Plaa.
Le maire de Béziers a précisé que ces blouses, qui ne seront pas imposées, porteraient le blason de la ville et seraient offertes tant aux élèves des écoles publiques que des écoles privées, a précisé la même source, confirmant une information du site internet du Midi Libre.



"C'est une proposition. Il l'a justifie comme un hymne à l'école de la Troisième République", a expliqué M. Du Plaa, joint au téléphone par l'AFP.
Depuis qu'il est arrivé à la tête de la mairie, l'ancien patron de Reporters sans frontièreS multiplie les décisions symboliques.
Le 20 mai, il a décidé d'interdire d'étendre le linge aux balcons et fenêtres des immeubles visibles des voies publiques.
Fin avril, il avait également annoncé un couvre-feu entre 23H00 et 06H00 pour les mineurs de moins de 13 ans dans l'hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze.
Le maire s'est aussi attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros à compter du 1er mai pour les déjections canines et a ordonné, à partir de la même date, la chasse au stationnement illicite.

Etes-vous pour le retour de la blouse à l'école ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour.

Du lundi au vendredi, votez et commentez "La question du jour". Le résultat du sondage du jour sera annoncé régulièrement dans "Les auditeurs ont la parole" de 12h30 à 14h. Tout au long de l'émission nous lirons aussi vos commentaires laissés sur ce blog.

La rédaction vous recommande


Nous attendons vos commentaires et vos avis sur ce blog ! A vous de jouer !

Lire la suite
Information
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772563334
Arnaud Montebourg s'attaque au site booking.com
Arnaud Montebourg s'attaque au site booking.com
Arnaud Montebourg s'attaque au site booking.com - Robert Ménard offre des blouses aux enfants des écoles maternelles - Les français consomment de plus en plus le vin au verre. - Et si on augmentait le niveau d'exigence à l'école pour améliorer le niveau des élèves?
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-parole-arnaud-montebourg-s-attaque-au-site-booking-com-7772563334
2014-05-28 11:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2exrS2u51_N5T1nUBbYohQ/330v220-2/online/image/2014/0417/7771252108_le-ministre-de-l-economie-arnaud-montebourg-lors-des-questions-au-gouvernement-le-15-avril-2014.jpg