1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La nouvelle méthode de la SNCF dans la lutte anti-fraude : le bouclage complet des gares
2 min de lecture

La nouvelle méthode de la SNCF dans la lutte anti-fraude : le bouclage complet des gares

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

sncf
sncf
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Les auditeurs ont la parole du 06 novembre 2015
41:00
micros
La rédaction numérique de RTL

La nouvelle méthode de la SNCF dans la lutte anti-fraude

En Île-de-France , 220.000 personnes prennent chaque jour le train sans payer. Cela représente un taux de fraude de 7,5% dans les trains de banlieue et les RER. Le coût annuel est estimé à 63 millions d'euros pour la SNCF en région parisienne . 

La compagnie ferroviaire a décidé de réagir en lançant une campagne d'affichage rappelant ce que l'on risque en fraudant (jusqu'à 375 euro d'amende avec ce slogan : " La fraude , ne misez rien , perdez gros " . 

Un nouveau mode d'action est également mise en place pour traquer et décourager les fraudeurs : le bouclage intégral des gares en associant les contrôleurs, la police en tenue et en civil, la SUGE.

Hier, la partie souterraine de la gare de Lyon a ainsi été investie pendant 2 heures par près de 200 agents.


Invité de RTL MIDI à 12h50 : Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien.

Transports : faut-il la tolérance zéro pour les fraudeurs ? : La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour .

Sondage
Transports : faut-il la tolérance zéro pour les fraudeurs ?*

Alpes-Maritimes : vers une augmentation du temps de travail des fonctionnaires

C'est une annonce qui passe plutôt mal. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes, présidé par le député républicain Éric Ciotti, va voter l'augmentation du temps de travail de ses agents.

Ces derniers en ont été informés il y a près d'un mois, mais depuis la colère n'est pas retombée. Deux mesures cristallisent les tensions. Tout d'abord, la suppression de trois jours de congé par an pour les fonctionnaires du Conseil départemental, un alignement sur la durée légale. 

Ensuite, le nombre de RTT sera divisé par deux. Jusqu'ici, lorsqu'un agent terminait plus tard le soir, il pouvait additionner ses heures et les transformer en jours de congé, 22 par an maximum. Avec cette réforme, les agents ne pourront poser que 11 jours maximum. 

À lire aussi

Invitée des Auditeurs ont la parole à 13h05 : Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, principal syndicat de la Fonction publique.

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/