1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "La fraude dans les transports est un sport national" juge le directeur de la SNCF Transilien
2 min de lecture

"La fraude dans les transports est un sport national" juge le directeur de la SNCF Transilien

REPLAY - Après le plan "zéro fraude" mis en place jeudi 5 novembre, Alain Krakovitch, directeur de la SNCF Transilien espère marquer les esprits.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
"La fraude dans les transports est un sport national" juge le directeur de la SNCF Transilien
05:46
Vincent Parizot & Christelle Rebière

La lutte contre la fraude est devenue l’une des priorités de la SNCF. Cinq cents contrôleurs, agents de sûreté et policiers étaient mobilisés jeudi 5 novembre dans sept gares d’Île-de-France. Cette opération “zéro fraude” inédite par son ampleur a permis de récolter directement 100 000 euros après que des agents aient dressé 5 000 PV à des voyageurs entre 7h et 19h. La fraude en Île-de-France représente un coût de 63 millions d'euros par an pour la région. Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien se félicite de cette opération qui a également pour but de “marquer les esprits”. Interrogé au micro de RTL, le dirigeant précise que d’autres opérations de cette envergure seront mises en place dès “la semaine prochaine” et encore “plus tard”. La fraude cumulée envers la SNCF et la RATP représenterait 400 millions d’euros en France.

Les Français ont ce petit côté trangressif

Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien

Comment expliquer que cette pratique perdure ? Pour Alain Krakovitch, il s’agit ni plus ni moins d’un “sport national”. “Cela s’explique sans doute culturellement. Les Français ont ce petit côté trangressif”. Un “jeu” regrettable selon lui car les 63 millions d’euros perdus dans la fraude servirait par exemple à financer “quatre trains neufs”. “L’ampleur de la fraude en France ne se constate pas dans d’autres pays d'Europe ou d’Asie.” ajoute-t-il. 

La SNCF compte également améliorer ses points de vente en augmentant le nombre de tourniquets de contrôle à l'entrée des gares. “14 nouvelles gares en seront équipées” souligne Alain Krakovitch. “80% du flux de voyageurs passe par des tourniquets”. L'objectif de ses mesures est de faire baisser le taux de fraudeurs qu’on estime aujourd’hui à 7,5% des voyageurs en Île-de-France, un chiffre qui reste “sous-estimé” selon le directeur de SNCF Transilien. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/