2 min de lecture Éducation nationale

La cyberviolence progresse dans les collèges de l'Hexagone

INFO RTL - 18% des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies, selon une enquête de l'Éducation nationale.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
La cyberviolence en hausse depuis 2 ans Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Camille Crosnier | Durée : | Date :
La page de l'émission
Camille Crosnier
Camille Crosnier
et Benjamin Hue

Surnoms méchants, insultes sur le physique, la religion, l'origine, photos publiées à son insu, fils d'agressions sur des élèves... Depuis deux ans, la cyberviolence se développe dans des proportions inquiétantes dans les collèges de l'Hexagone. 

Un collégien sur cinq est concerné

18% des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies, comme le téléphone portable ou internet. Parmi eux, 5% affirment avoir subi cette violence de façon répétée et être ainsi sujet à ce qu'il convient d'appeler le cyberharcèlement. 

En 2011, seulement 9% des élèves déclaraient avoir été insultés ou humiliés par SMS ou internet. Mais les photos, films et happy slapping (agressions filmées) n'étaient pas pris en compte à l'époque. Depuis, le phénomène s'est développé au même rythme que les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. 

Les victimes touchées par d'autres formes de violence

Ces chiffres alarmants sont issus d'une note publiée ce jeudi 27 novembre par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), la branche statistique du ministère de l'Éducation nationale. Le phénomène n'est pas plus répandu dans les établissements difficiles qu'ailleurs. En revanche, il touche davantage les élèves de troisième et les filles

À lire aussi
Des élèves de CP, à Dreux, le 7 décembre 2017. éducation nationale
Les évaluations du CP servent-elles vraiment à quelque chose ?

Les élèves victimes de cyberviolence ou de cyberharcèlement sont en général plus touchés par d'autres phénomènes de victimation. Ainsi, un collégien sur trois a aussi subi des coups, contre 1 sur 7 qui n'a pas déclaré de cyberviolence. "Les élèves touchés par la cyberviolence sont aussi deux à trois fois plus nombreux à avoir été épiés dans les toilettes", écrit également la note de l'Éducation nationale.

Des difficultés pour en parler

Les élèves touchés par le phénomène éprouvent également des difficultés à en parler. Plus d'un tiers des victimes n'ose pas dire un mot sur ce qui lui arrive. Et lorsqu'elle le fait, c'est souvent en dehors de l'enceinte du collège, auprès des amis ou des parents mais très rarement avec le personnel de l'établissement scolaire. Une situation bloquée qui fait souvent le lit de l'abstentéisme puisque la peur les conduit à manquer les cours trois fois plus souvent que les autres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775598520
La cyberviolence progresse dans les collèges de l'Hexagone
La cyberviolence progresse dans les collèges de l'Hexagone
INFO RTL - 18% des élèves de collège déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies, selon une enquête de l'Éducation nationale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-cyberviolence-progresse-dans-les-colleges-de-l-hexagone-7775598520
2014-11-27 06:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vI-cxG4rqshOp6Ico1rWoQ/330v220-2/online/image/2014/0626/7772873694_une-classe-de-college-illustration.jpg