1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La Courneuve : un campement rom détruit par un incendie
2 min de lecture

La Courneuve : un campement rom détruit par un incendie

L'incendie d'un campement rom a entraîné l'évacuation de 200 habitants à La Courneuve vendredi matin.

Des Roms du campement de Bobigny étaient évacués en avril 2013 après un incendie (illustration)
Des Roms du campement de Bobigny étaient évacués en avril 2013 après un incendie (illustration)
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un incendie a détruit vendredi matin un campement rom à La Courneuve, sans faire de victime, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon une source policière, les pompiers sont intervenus vers 5h du matin pour éteindre un feu qui aurait été provoqué, selon les premiers éléments de l'enquête, par l'explosion d'une bonbonne de gaz.

L'incendie a entraîné l'évacuation des quelque 200 habitants de ce campement illicite, situé sur la commune de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), à la pointe d'un triangle compris entre les voies de chemin de fer, la N2 qui enjambe la voie ferrée et l'A86.

Le RER B immobilisé par la fumée pendant deux heures

L'incendie n'a fait aucune victime ni blessé, mais de "gros dégagements de fumée ont contraint à l'interruption du trafic RER dans les deux sens" pendant près de deux heures, a ajouté la source policière.

À lire aussi

Le trafic, suspendu depuis 5h45 entre les stations Aéroport Charles-de-Gaulle 2/Mitry-Claye et Gare du Nord, a repris progressivement à partir de 7h30. Il est resté perturbé jusqu'en début d'après-midi.

Selon le maire PCF de La Courneuve, Gilles Poux, le campement "devait être évacué en début d'année" après un jugement du tribunal, saisi par la Direction des routes d'Ile-de-France (Dirif), le propriétaire du terrain.

A l'instar d'autres maires de Seine-Saint-Denis, où vivent une grande majorité des Roms en France, il a critiqué "l'inconséquence" des pouvoirs publics et réclamé la tenue d'une "conférence régionale" afin de trouver une "réponse plus humaine" au problème.

Selon la préfecture, le campement avait déjà été évacué en mai 2014 avant d'être réoccupé peu après.

La Seine-Saint-Denis s'apparente de plus en plus à un espace de non-droit

Le Front national

"Qu'il s'agisse d'habitats informels ou de 'cités-ghettos', la Seine-Saint-Denis s'apparente de plus en plus à un espace de non-droit, devenant de facto un espace de 'non-France'", a réagi le Front national dans un communiqué.

Pour la fédération frontiste du 93, le département est "devenu le véritable 'sas' continental de l'Hexagone" en accueillant massivement des "populations étrangères en difficulté", avec pour conséquence "des régressions sanitaires et sociales inquiétantes".

"C'est d'ailleurs le seul département français où la tuberculose n'a pas reculé dans la dernière décennie", ajoute le parti.

Selon un rapport de la Ligue des droits de l'Homme, 22 camps roms ont été touchés par des incendies en 2013, contre 11 en 2012.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/