1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mardi 20 mai 2014 : La séquestrée de Poitiers
2 min de lecture

Mardi 20 mai 2014 : La séquestrée de Poitiers

Le 23 mai 1901, un commissaire de police force la porte d'une maison bourgeoise de Poitiers et découvre, dans une chambre obscure, une femme amaigrie, au milieu d'immondices. Aussitôt une rumeur parcourt la ville : la malheureuse, Blanche Monnier, aurait été séquestrée par sa famille pendant 25 ans. La presse s'empare du fait divers et L'Illustration n'hésite pas à publier une photo de la femme décharnée, avec une abondante chevelure noire qui cache sa nudité. Ainsi commence l'affaire de la "séquestrée de Poitiers"...

Jacques Pradel
Jacques Pradel
Crédit : Elodie Grégoire
L'édito de Jacques Pradel 2013 2014
L'édito de Jacques Pradel 2013 2014
Crédit :

Bonjour à tous !

Nous revenons aujourd'hui sur un fait divers dramatique qui a bouleversé la France pendant plusieurs mois au tout début du 20ème siècle.
 
Tout commence à Poitiers, le 23 mai 1901, lorsqu’on découvre, dans une chambre d’un hôtel particulier des beaux quartiers, une femme de 52 ans, entièrement nue, la tête cachée sous une couverture, gisant sur un tas d’immondices en putréfaction.
 
La photo de cette femme, réduite à l’état de squelette (elle pèse à peine 25 kg) va bouleverser l’opinion. On va apprendre aussi par la presse que Blanche Monnier était retenue prisonnière depuis 25 ans par sa propre mère avec la complicité d’un de ses frères et de domestiques qui n’avaient pas osé alerter les autorités.
 
Pour quel mobile celle qu’on va appeler désormais " la séquestrée de Poitiers " avait-elle été enfermée dans une chambre aux volets cadenassés pendant toutes ces années ? Pourquoi les voisins, les amis de Blanche, et sa propre famille, avaient-ils fermé les yeux ? Le scandale est immense...
 
Mon invité, le Professeur Jean-Marie Augustin, a étudié minutieusement chaque pièce du dossier. Nous découvrirons avec lui une affaire bien plus complexe que celle qui a été racontée à l’époque.

Jacques Pradel


Le 23 mai 1901, après une dénonciation anonyme, le procureur général donne l'ordre d'effectuer une perquisition au domicile de Mme Monnier, au 21 rue de la Visitation à Poitiers. Dans une chambre du deuxième étage de la maison, le commissaire de police chargé de l'intervention découvre une femme très amaigrie et complètement nue, allongée sur le lit, au milieu d'excréments et de débris divers. *

À lire aussi

La femme de 52 ans, Blanche, est la fille de la famille Monnier. Elle est immédiatement conduite à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu tandis que son frère Marcel et leur mère sont arrêtés et emprisonnés. Le remue-ménage autour de la maison attire une foule de curieux. Et les voisins témoignent. On commence à parler de séquestration…

La famille est très connue à Poitiers et immédiatement la rumeur se répand : la pauvre femme aurait été séquestrée pendant 25 ans, suite à projet de mariage avorté et un accouchement clandestin…

La séquestrée de Poitiers, en photo dans L'Illustration
La séquestrée de Poitiers, en photo dans L'Illustration
Crédit :


Le drame domestique se transforme rapidement en affaire nationale quand la presse s'empare de l'histoire. Les journaux utilisent le terme de "créature" pour parler de Blanche, des photos d'elle sont publiées dans la presse, et sa mère est qualifiée de "bigote" ou de "mégère". Les journaux s'acharnent aussi sur Marcel, un frère, un ancien sous-préfet qui n'a pas su réagir face à cette situation dramatique.

Mme Monnier, qui était très malade, meurt 15 jours après son arrestation. C'est donc seul que Marcel devra faire face à la justice, aux journalistes et aux curieux en octobre 1901…


Invité : Jean-Marie Augustin, historien, professeur à l’Université de Poitiers, auteur du livre L’histoire véridique de la séquestrée de Poitiers (Ed. Fayard)

"L'histoire véridique de la séquestrée de Poitiers" de Jean-Marie Augustin aux éditions Fayard
"L'histoire véridique de la séquestrée de Poitiers" de Jean-Marie Augustin aux éditions Fayard
Crédit :
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/