1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Je recommande de voir 'L'Affaire SK1'", dit le père d'une victime de Guy Georges
2 min de lecture

"Je recommande de voir 'L'Affaire SK1'", dit le père d'une victime de Guy Georges

REPLAY - Jean-Pierre Escarfail, père de la première victime de Guy Georges, s'est senti "obligé" de regarder "L'Affaire SK1" qui sort en salles aujourd'hui. Il recommande d'aller voir ce film qui retrace la traque du tueur en série.

Guy Georges avec son avocat, Me Alex Ursulet
Guy Georges avec son avocat, Me Alex Ursulet
Crédit : JACK GUEZ / AFP
"Je recommande de voir L'affaire SK1" dit le père d'une victime de Guy Georges
00:05:56
Yves Calvi & James Abbott

En janvier 1991, Pascale Escarfail, 19 ans, était la première victime de Guy Georges ou SK1, le nom de code donné par les policiers à l'empreinte génétique du tueur de l'est parisien. Jean-Pierre Escarfail, père de Pascale et président de l'association de l'Association pour la protection contre les agressions et crimes sexuels, a été ému et satisfait de la représentation de la réalité dans le film "L'Affaire SK1" qui sort en salles aujourd'hui.

"Je tenais à le voir avant la projection de manière à me rendre compte comment sont représentés ma fille et moi, explique-t-il. C'est un bon film, pas beau, mais bon. C'est un film vrai, il n'y a pratiquement pas d'erreurs par rapport à ce que je connais. Je le recommande quand même a des gens qui ne sont pas trop sensibles, car il est extrêmement dur."

"Il y a quand même une certaine pudeur"

Il a également été satisfait que le film ne se résume pas à une série d'images horrifiantes. "Il y a une certaine pudeur aussi, on ne voit pas l'assassinat et ça c'est un point important. Je me suis senti obligé d'affronter cette mise en images. L'association que j'ai créé m'aide beaucoup à ça, beaucoup de parents sont enfermés dans cette douleur. J'ai essayé de faire quelque chose de cette douleur qui ne doit pas nous dévorer, et ce film peut faire quelque chose pour ça."

"La police a fait un travail extraordinaire, pas la justice"

Le père de Pascale a vécu pendant 7 ans dans l'ombre avant de découvrir l'identité du tueur de sa fille, mais n'a pas eu l'impression de revivre cette enquête en voyant le film. "Je l'ai revécu déjà avant. J'ai eu en main le dossier de 8000 pages, c'est là que j'ai pu me rendre compte du travail extraordinaire de la police. Je n'en veux pas aux enquêteurs, j'en veux à la justice. Je pense que la police fait extrêmement bien son travail. En revanche la justice, c'est différent."

Guy Georges pourrait sortir de prison en 2020 : "Je suis obligé d'accepter cela"

Guy Georges a été condamné à la prison à perpétuité, assorti d'une période de sûreté de 22 ans. Avec le jeu des remise de peines, il pourrait sortir à partir de 2020. Une perspective que Jean-Pierre Escarfail affronte avec dignité. "Je suis obligé d'accepter cela. Je suis contre la peine de mort. Je ne peux pas être dans une association dont le but est de sauver des vies et souhaiter cela. Il sortira un jour, mais je pense qu'il faut que ce soit le plus tard possible et surtout quand il ne sera vraiment plus dangereux".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.