1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Insécurité : plus de 900 agressions de médecins recensées en 2014
1 min de lecture

Insécurité : plus de 900 agressions de médecins recensées en 2014

REPLAY - Un peu plus de 4 médecins sur 1.000 ont déclaré avoir été victimes de menaces, de violences physiques ou de vandalisme recense l'Observatoire pour la sécurité des médecins.

Un médecin ausculte un patient à l'hôpital d'Argenteuil le 19 juillet 2013 (illustration).
Un médecin ausculte un patient à l'hôpital d'Argenteuil le 19 juillet 2013 (illustration).
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Insécurité : plus de 900 agressions de médecins recensées en 2014
00:01:35
Odile Pouget & Claire Gaveau

C'est un étrange paradoxe... Les médecins se retrouvent parfois aux urgences à cause de leurs patients. L'observatoire pour la sécurité des médecins a présenté ce vendredi son enquête annuelle sur la violence et l'insécurité. Un peu plus de 4 médecins sur 1.000 ont signalé un incident. 

Au total, 900 déclarations d'incident ont été recensées dont 2% de celles-ci ont débouché sur un arrêt de travail supérieur à huit jours. Le Nord, les Bouches-du-Rhône, l'Isère et la Seine-Saint-Denis sont les départements les plus concernés. 

61% des médecins sont des généralistes

En première ligne ? Les généralistes et les ophtalmologues. En effet, 61% des médecins victimes d'une agression sont des généralistes qui exercent en grande majorité en centre-ville. "Les injures, les agressions verbales, les menaces pour les deux-tiers, avant d'arriver à des vols, du vandalisme et des agressions physiques pour un médecin sur dix", détaille Christophe Boris, coordinateur de cette étude pour l'ordre des médecins. 

Parmi les médecins généralistes, les psychiatres ne sont pas épargnés mais les ophtalmologues sont les plus concernés avec 7% des cas déclarés. Avec trois ou quatre mois d'attente avant d'obtenir un rendez-vous, certains patients craquent. "Si en plus le médecin est très en retard, que la consultation n'est pas suffisamment longue ou explicite, les trois facteurs mis à bout entraînent une certaine agressivité", explique le spécialiste. Disposer d'un secrétariat n'y change rien quand 58% des médecins victimes d'agression en possèdent un

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/