1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Naufrages en Méditérranée : "Il y a des compagnies qui demandent de fermer les yeux", dit Philippe Martinez
1 min de lecture

Naufrages en Méditérranée : "Il y a des compagnies qui demandent de fermer les yeux", dit Philippe Martinez

REPLAY - Philippe Martinez, sauveteur de plusieurs centaines de migrants l'an passé en Méditerranée, révèle que des compagnies demandent aux capitaines de fermer les yeux sur les embarcations clandestines.

Un chalutier plein de migrants en méditerranée (illustration)
Un chalutier plein de migrants en méditerranée (illustration)
Crédit : MARINA MILITARE / AFP
Philippe Martinez était l'invité de RTL Soir, le 20 avril 2015
00:08:20
Julien Quelen
Julien Quelen

Philippe Martinez, capitaine d'un remorqueur ravitailleur en haute-mer, n'aime pas être considéré comme un héros. Pourtant, an août dernier, l'homme a sauvé 1841 migrants à la dérive d'une mort certaine. S'il estime n'avoir fait que son devoir, le marin sait que tous ses homologues n'ont pas le même sens des responsabilités

Sans accuser qui que ce soit, le capitaine breton raconte qu'après ses 8 sauvetages de l'an dernier, une personne des affaires maritimes, l'institution gouvernementale en charge de la marine marchande française, lui a fait une révélation pour le moins accablante. 

"Les affaires maritimes, qui sont une institution gouvernementale, m'ont contacté fin octobre pour me demander si j'accepterais une médaille de l'ordre du mérite maritime (...) Cette personne voulait me rencontrer pour en parler de vive voix (...) Je ne me considérais pas du tout comme un héros, j'ai fait ce que j'ai appris à l'école (...) Pour moi une médaille ne s'imposait pas. Cette personne m'a fait une réponse qui m'a fait tomber les bras, elle m'a dit vous savez, il existe des compagnies françaises qui travaillent sur votre zone, à l'époque des faits, qui ont demandé à leur commandant de tourner les yeux".  

À l'époque, même s'il ne naviguait pas sur une compagnie française, les responsables des affaires maritimes souhaitaient décorer Philippe Martinez, très touché après la disparition des centaines de migrants, non loin de l'endroit où moins d'un an auparavant il avait évité une telle tragédie. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/