3 min de lecture

Hollande : "il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016"

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
LES AUDITEURS du 20/08/2015 Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission

Hollande : "il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016"

Le président François Hollande, en déplacement aujourd'hui dans l'Isère, a annoncé qu'"il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016".

"Il doit y avoir une croissance plus forte en 2016", a déclaré le chef de l'Etat, "il y aura donc des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016". "Pour en fixer l'ampleur, ça dépendra de la croissance que nous pourrons atteindre en  2016, mais nous aurons sans doute à fixer un objectif pour cette croissance en 2016", a-t-il ajouté.


"Mais pour avoir cette croissance, nous devons stimuler l'investissement et nous devons faire en sorte que cet investissement soit utile aux Français et utile même au monde, à travers cette mutation énergétique et cette responsabilité que nous avons à travers le climat", a poursuivi le président.

Dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra (Le Progrès, L'Est républicain, Le Dauphiné libéré...) François Hollande avait promis de nouvelles baisses d'impôts pour les Français "si la croissance s'amplifie en 2016". "Si la croissance s'amplifie en 2016, nous poursuivrons ce mouvement (de baisse de la fiscalité) car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus", avait déclaré le chef de l'Etat à la veille de sa visite en Isère et en Savoie.
 
  Invité de RTL MIDI : Michel Didier, économiste et président de l'institut Rexecode

Croyez-vous que François Hollande va baisser les impôts en 2016? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour

Croyez-vous que François Hollande va baisser les impôts en 2016 ?
Nombre de votes : 8385 *Sondage à valeur non scientifique

 

La rédaction vous recommande

Cazeneuve et May à l'entrée du tunnel sous la Manche: "on ne passe pas"!

 
Les ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May, sont venus aujourd'hui ensemble à l'entrée du tunnel sous la Manche signifier "qu'on ne peut pas passer la frontière" entre les deux pays, alors qu'une très forte pression migratoire s'exerce sur l'Union européenne, notamment à Calais.

"Il faut qu'un signal très fort soit envoyé ici à Calais qu'on ne peut pas passer la frontière que nous gérons en commun, dans le cadre d'une coopération absolument exemplaire entre nos deux pays", a insisté le ministre français sur le site d'Eurotunnel, dans une déclaration préalable à la signature d'un nouvel  accord sur les migrants avec son homologue britannique.

Après une table ronde sur la coopération franco-britannique en matière de lutte contre l'immigration illégale, ils devaient également rencontrer des responsables du centre d'accueil Jules Ferry, avant de parapher un accord comprenant plusieurs volets.

Celui-ci prévoit une section "renforçant l'engagement commun pour la sécurité du site, la lutte conjointe et résolue contre les filières criminelles  de passeurs, les trafics d'êtres humains et l'immigration clandestine", alors qu'une économie de l'ombre s'est développée pour faire gagner la Grande-Bretagne aux migrants.

Eurotunnel a dénombré jusqu'à quelque 2.000 tentatives d'intrusion par nuit fin juillet, avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours. La sécurité a déjà été fortement renforcée sur le site, avec l'installation de nouvelles clôtures et l'arrivée de renforts policiers.
 
 

La rédaction vous recommande

Les Français sont les touristes les moins enclins à laisser un pourboire



Selon une étude anglaise, les Français sont devenus les touristes les moins enclins à laisser une petite pièce en fin de repas. Une tradition qui se perd aussi dans l'Hexagone.

Une étude de la compagnie d'assurances britannique Direct Line démontre que les touristes français sont les plus avares concernant les pourboires.

Après enquêtes auprès de bars et restaurants dans plusieurs zones du globe (Barcelone, Las Vegas, Phuket, Ibiza…), les Français prennent la tête des nationalités les plus radines en la matière. Les Britanniques arrivent bons deuxièmes, talonnés par les Italiens.

A l'inverse, les champions de la générosité demeurent les Américains, habitués à verser des pourboires en fin de repas dans leur pays.

 Source : Le Parisien

La rédaction vous recommande

 


Hollande : "il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016". Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Lire la suite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants