1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Haute-Savoie : un joggeur de 43 ans accidentellement tué par un chasseur
1 min de lecture

Haute-Savoie : un joggeur de 43 ans accidentellement tué par un chasseur

La victime a été touché en pleine tête dans la forêt de Quintal par le tir mortel d'un jeune homme de 22 ans qui a été placé en garde à vue.

Un chasseur patiente avec son chien (Illustration).
Un chasseur patiente avec son chien (Illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Haute-Savoie : un joggeur de 43 ans accidentellement tué par un chasseur
01:04
Serge Pueyo & Julien Absalon

C'est le deuxième accident de chasse en moins de deux mois. Un homme de 43 ans qui faisait son jogging a été tué par un chasseur, samedi 5 décembre vers 10h30, dans la forêt de Quintal située dans le massif du Semnoz et tout près du près d'Annecy (Haute-Savoie). La victime courait en compagnie de sa femme lorsqu'il a été touché en pleine tête par une balle qui semble avoir été tirée par un jeune homme de 22 ans.

Au moment des faits, selon le maire de Quintal, un groupe de chasseurs était à la poursuite d'un sanglier qui venait de traverser une route départementale voisine. "Que s'est-il clairement passé après ? Je ne sais pas. Est-ce que c'est une balle qui a ricoché ?", s'interroge Patrick Bosson. Au micro de RTL, l'élu témoigne également de son impuissance face à ce type d'accident : "C'est toujours pareil. Les bois sont aussi bien fréquentés par les vététistes, les promeneurs et les chasseurs. On sait qu'on est dans une période de chasse et je ne peux pas interdire l'accès des bois aussi bien communaux que privés".

Le chasseur en garde à vue

L'homme abattu, un père de famille de deux enfants, était originaire du village voisin de Viuz-la-Chiésaz. "C'est terrible. C'était un homme jeune, en pleine santé et très sportif. Sa femme a assisté à tout ce qui s'est passé, c'est absolument dramatique", commente le maire François Lavigne-Delville.

Le chasseur soupçonné d'être l'auteur du tir mortel a été placé en garde à vue. L'enquête, confiée à la gendarmerie, devra déterminer les circonstances de cette accident qui intervient après le décès au mois d'octobre d'un promeneur de 20 ans, victime d'un chasseur dans le massif de Belledonne (Isère).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/