1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grippe aviaire : "Il est absolument indispensable de mettre une fin à cette épizootie"
1 min de lecture

Grippe aviaire : "Il est absolument indispensable de mettre une fin à cette épizootie"

INVITÉE RTL - La porte-parole du Comité interprofessionnel des palmipèdes à fois gras était l’invitée de RTL ce mardi 21 février.

Un canard reçoit une vaccination contre la grippe aviaire à Clamart, le 26 février 2006
Un canard reçoit une vaccination contre la grippe aviaire à Clamart, le 26 février 2006
Crédit : SIPA
Grippe aviaire : "Il est absolument indispensable de mettre une fin à cette épizootie"
05:24
Grippe aviaire : "Il est absolument indispensable de mettre une fin à cette épizootie"
05:27
Vincent Parizot & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

Pour tenter d'éradiquer l'épidémie de grippe aviaire qui sévit actuellement dans le sud-ouest, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé que 600.000 canards d'élevage encore vivants dans les Landes allaient être abattus. "C’était notre demande, que le ministre prenne des mesures plus drastiques, avec une zone géographique plus appropriée pour éradiquer le virus", se félicite Marie-Pierre Pé, la porte-parole du Comité interprofessionnel des palmipèdes à fois gras (Cifog).

"Aujourd’hui, il est absolument indispensable de mettre une fin à cette épizootie", poursuit-elle. Les éleveurs de volailles font face à une épizootie de grippe aviaire particulièrement aiguë depuis le début de l’année 2017. Malgré une première tentative "d’abattage pare-feu" du 4 janvier pour isoler le département du Gers, “il est devenu impossible de maîtriser la contamination des élevages” explique Marie-Pierre Pé.

Alors que près de 3,2 millions de canards ont déjà été abattus, la porte-parole du Cifog espère que le gouvernement saura venir en aide aux éleveurs du sud-ouest après cette nouvelle campagne d'abattage, avec un accompagnement pour compenser les pertes de production et "des mesures de trésorerie pour les producteurs qui sont à l’arrêt depuis deux mois".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/