1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève chez Carrefour : "On veut des augmentations des salaires", insiste un syndicaliste
1 min de lecture

Grève chez Carrefour : "On veut des augmentations des salaires", insiste un syndicaliste

INVITÉ RTL - L'ensemble des syndicats de l'enseigne de grande distribution ont appelé à la grève, samedi 31 mars, contre le plan social de la direction.

Le centre commercial Carrefour de Villiers-en-Bière, près de Melun (Seine-et-Marne).
Le centre commercial Carrefour de Villiers-en-Bière, près de Melun (Seine-et-Marne).
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Grève chez Carrefour : "On veut des augmentations des salaires", insiste un syndicaliste
03:07
Christelle Rebière & Stéphane Carpentier & La rédaction numérique de RTL

Les clients des magasins Carrefour pourraient avoir une drôle de surprise samedi 31 mars. Les salariés du groupe prévoient en effet une "grève générale" pour protester contre les "attaques" de la direction. Des hypermarchés fermés et des entrepôts bloqués pourraient fortement perturber l'un des jours les plus importants de l'année dans la grande distribution, en plein weekend de Pâques.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase, selon les syndicats, est la participation moyenne de 57 euros accordée aux salariés, contre 610 euros l'année dernière. "C'est une grève exceptionnelle, c'est la première fois depuis 10 ans que toutes les organisations syndicales appellent à la grève", confirme Philippe Allard, délégué CGT Carrefour.

Certains hypermarchés seront totalement fermés

Philippe Allard

"Certains hypermarchés seront totalement fermés", prévient-il en rappelant que certains salariés sont "en grève depuis mi-décembre à la suite du plan Bompard, le nouveau président". Un plan qui prévoit le licenciement de 2.100 salariés.

Si le groupe a consenti à passer de 57 à 400 euros de primes, les syndicats ne plient pas. "On ne veut pas de primes, on veut des augmentations des salaires, des embauches et l'amélioration des conditions de travail", explique Philippe Allard. "Je vous rappelle que Carrefour c'est 700 millions d'euros de bénéfices et 350 millions d'euros donnés aux actionnaires", peste-t-il lorsqu'on évoque les difficultés annoncées par le groupe pour justifier le plan social.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/