2 min de lecture Société

Grand entretien avec Jamila Vaujour : Qu’est-on prêt à faire par amour ?

Destinée à une carrière dans la magistrature, Jamila Vaujour a, par amour, cherché à faire évader son homme de prison. Elle se confie dans "On est fait pour s'entendre"...

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Grand entretien avec Jamila Vaujour : Qu'est-on prêt à faire par amour ? Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Quand elle était petite, elle voulait être princesse et rêvait d’une vie à la Sissi. Éprise d’un homme en prison, alors qu’elle se destine à la magistrature, elle cherche en 1993 à le faire s’évader par les airs et se retrouve condamnée à 7 ans de réclusion. Jamila Vaujour, l’amoureuse qui a voulu aider son homme à se faire la belle, est l'invitée de "On est fait pour s'entendre" pour un entretien exceptionnel ! Et vous, qu’avez-vous fait ou seriez prêt.e à faire par amour ? 

Jamila rêvait d'Europe et de romantisme, mais elle est tombée amoureuse d'un homme plus âgé, emprisonné. "J'ai écrit à Michel Vaujour dans mon désir d'être magistrate. Je voulais connaitre l'envers du décors. Nous avons eu une correspondance de 2 ans" raconte t-elle. "A ce moment-là, je suis dans une révolte silencieuse vis-à-vis de ma famille. Ma famille avait un avenir tout tracé pour moi, et ça ne me plaisait pas"...

À travers l'écriture, Jamila Vaujour parlait de ce qui lui plaisait. "Il m'a donné cette force, en me disant : si tu peux le rêver, tu peux le faire". Une phrase qui marque le début d'une histoire surréaliste. Lors d'une visite en prison, l'aventure commence. "À ce moment, nos deux histoires se télescopent. Je voulais une liberté, et lui ne vivait que pour retrouver cette liberté"... 

Prête à tout par amour

La naissance d'un amour si fort, que Jamila va proposer à l'homme qu'elle aime de l'aider à s'évader. "Je n'ai pas pu ignorer sa souffrance. Je n'étais pas là pour le juger". Elle envisage alors un plan pour Michel Vaujour. "Lorsque l'on commence à parler d'évasion, je crois que je suis déjà amoureuse de lui. Je réalise que j'ai une capacité de décision. Je lui ai dit que j'allais le faire"

À lire aussi
Du soleil en automne (illustration) société
À quelle date tombe l’automne cette année ?

Jamila passe étape par étape du côté de l'illégalité. Des faux papiers, des rencontres, des planques... Et c'est par les airs que l'évasion va s'organiser. "La première tentative échoue, et je me retrouve en cavale". Deux mois après, la nouvelle tentative se complique. Jamila se retrouve à braquer les gendarmes, avant de se faire arrêter. "Cela montre le niveau d'inconscience que j'avais à ce moment-là. Mais on se découvre dans ce genre d'expérience"...

Durant toute cette aventure, Jamila n'a cessé d'y croire, par amour. "Je ne doutais jamais. L'histoire que je partage avec Michel s'est construite d'interdits. On ne calcule rien. Aujourd'hui, je suis prête à mourir pour lui", témoigne Jamila. Elle est emprisonnée à son tour, mais elle et Michel Vaujour lutteront longtemps pour obtenir la libération de ce dernier. Une libération qui interviendra en 2003... 

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invitée

- Jamila Vaujour, auteur de ''La force d'aimer'' chez XO éditions.

La force d'aimer
La force d'aimer
Lire la suite
Société Flavie Flament On est fait pour s'entendre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants