1 min de lecture Attentats à Paris

Fusillades à Paris : le ministère de l'Intérieur lance une plateforme pour recueillir les témoignages

Le ministère de l'Intérieur a lancé tôt ce samedi matin une plateforme pour déclarer une disparition, publier une affiche de recherche ou déposer un témoignage.

Les pompiers évacuent des spectatrices du concert au Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2015.
Les pompiers évacuent des spectatrices du concert au Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2015. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Pour aider les enquêteurs, le ministère de l'Intérieur lance, samedi 14 novembre, une plateforme dédiée aux fusillades perpétrées à Paris. "Suite aux récents événements, toute information et renseignement peuvent être utiles pour faire progresser l'enquête, identifier les victimes et prévenir de nouveaux actes. Vous êtes sans nouvelles d'un proche et souhaitez signaler sa disparition, remplissez le formulaire en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous, vous serez recontacté rapidement par un officier de police judiciaire. Si vous êtes en possession d'éléments, vous pouvez les communiquer de façon anonyme par le biais de ce site."

La plateforme permet à la fois de déclarer une disparition, sur Facebook les appels se multiplient pour avoir des nouvelles de proches portés disparus. Il est également possible de déposer une affiche de recherche pour faciliter le travail des enquêteurs. Enfin, toute personne ayant des informations susceptibles d'apporter une aide dans l'enquête peut déposer un témoignage sur ce site. 

Plateforme mise en place par le ministère de l'Intérieur
Plateforme mise en place par le ministère de l'Intérieur
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Fusillade Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants