2 min de lecture Attentats en France

Fusillade à Charlie Hebdo : ce que l'on sait des suspects

Trois hommes sont soupçonnés d'avoir participé à l'attaque contre "Charlie Hebdo". Le plus jeune des suspects s'est rendu au commissariat de Charleville-Mézières.

"Charlie Hebdo" : les photos des suspects Chérif et Said Kouach ont été diffusées par la police
"Charlie Hebdo" : les photos des suspects Chérif et Said Kouach ont été diffusées par la police Crédit : AFP PHOTO / FRENCH POLICE
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

La police traque les auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo. Deux frères, dont un jihadiste connu des services antiterroristes, sont activement recherchés ce jeudi 8 janvier par la police qui a placé en garde à vue un troisième homme au lendemain de la tuerie.

L'attaque à la kalachnikov en plein cœur de Paris contre le journal satirique a fait douze morts, dont les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et Honoré, et onze blessés dont quatre graves, soulevant une grande vague d'émotion dans le pays.

Condamné en 2008

La police a diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi les photos de Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans. Chérif Kouachi avait été condamné en 2008 pour avoir participé à une filière d'envoi de combattants en Irak. Les deux frères, nés à Paris et de nationalité française, sont "susceptibles d'être armés et dangereux", prévient la préfecture de police de Paris. Il est membre d'un réseau appelé "la filière des Buttes-Chaumont" qui visait à envoyer des djihadistes rejoindre en Irak les rangs de la branche irakienne d'Al-Qaida, rapporte Le Monde.

Le quotidien rappelle qu'en 2010, "son nom avait également été cité dans le projet de tentative d'évasion de prison de l'islamiste Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien membre du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné en 2002 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en octobre 1995".

À lire aussi
Hassen Chalghoumi Attentats en France
Les infos de 6h - Enseignant assassiné : "C'est une honte !", dénonce l'ancien imam de Drancy

Ce dernier était soupçonné d'être un proche de Djamel Beghal, une figure de l'islam radical français. Chérif Kouachi est soupçonné d'avoir participé à des entraînements avec lui. Après avoir été mis en examen dans l'affaire de la tentative d'évasion, il a toutefois bénéficié d'un non-lieu.

Mourad Hamyd, soupçonné d'avoir aidé les tireurs

Mourad Hamyd, 18 ans, le plus jeune des trois hommes visés par un avis de recherche lancé mercredi auprès des forces de l'ordre, s'est lui rendu dans la soirée au commissariat de Charleville-Mézières (Ardennes) et a été placé en garde à vue.

Soupçonné d'avoir aidé les deux tireurs, ce jeune, beau-frère de Chérif Kouachi, s'est rendu "après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. Selon une autre source proche du dossier "plusieurs gardes à vue" étaient par ailleurs en cours "dans l'entourage" des frères Kouachi.

Des perquisitions

Des opérations d'envergure ont été menées mercredi soir à Reims et Charleville-Mézières, impliquant des policiers d'élite du Raid. D'après une source proche du dossier, il s'agissait avant tout de "perquisitions et de vérifications" de lieux rattachés aux suspects. Les enquêteurs avaient préalablement mené des perquisitions dans plusieurs villes : Strasbourg mais aussi Pantin ou Gennevilliers en région parisienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Charlie Hebdo Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants