2 min de lecture Le journal

François Hollande réplique aux manifestations dans le monde musulman

REPLAY - Le président François Hollande a défendu ce lundi la publication par "Charlie Hebdo" de caricatures de Mahomet, assurant que la France n'"insult(ait) personne" quand elle défendait ses "idées".

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
François Hollande réplique aux manifestations dans le monde musulman Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

"Nous n'insultons personne lorsque nous défendons nos idées." C'est ainsi que le président François Hollande a réagi, à demi-mot, aux manifestations dans le monde musulman pour dénoncer la publication d'une caricature représentant le prophète Mahomet dans le dernier numéro de Charlie Hebdo, paru la semaine dernière.

"La France ne fait pas de leçon, à aucun pays, mais la France n'accepte aucune intolérance", a déclaré le chef de l’État, qui s'exprimait à l'occasion du 70ème anniversaire de l'Agence France-Presse.

Une Française a été enlevée à Bangui

Une Française de 67 ans a été enlevée ce lundi 19 janvier à Bangui, en République centrafricaine. Le rapt de ce membre d'une ONG, œuvrant dans ce pays, a été revendiqué par la milice chrétienne anti-balaka.

Les anti-balakas réclament la libération de Rodrigue Ngaïbona, alias "général Andjilo". Ce puissant chef de la milice chrétienne a été arrêté dimanche dernier par un bataillon de la MINUSCA, les forces armées des Nations Unies en poste en Centrafrique.

À lire aussi
Un cheminot en grève (illustration) réforme des retraites
Les infos de 12h30 - Retraites : "On ne lâchera pas tant qu'ils n'auront pas plié", dit un cheminot

Par ailleurs, des négociations en vue de la libération de la Française ont déjà commencé par l'intermédiaire de Mgr Dieudonné Nzapalainga, l'archevêque de Bangui.

Sivens : situation tendue entre les agriculteurs de la FNSEA et les zadistes

Malgré la décision de la ministre de l'Écologie, vendredi, d'enterrer le projet de barrage initial, et les deux solutions alternatives proposées, les zadistes (des militants écologistes radicaux) occupent toujours le site de Sivens où un manifestant a perdu la vie le 26 octobre dernier dans le Tarn.

Environ 150 agriculteurs du Tarn et du Tarn-et-Garonne ont mené cet après-midi une opération coup de poing pour dénoncer l'enterrement du projet et l'occupation illégale du site.

Insultes, menaces, intervention des forces de l'ordre... Les agriculteurs de la FNSEA et les zadistes ont failli en venir aux mains ce lundi 19 janvier. Très remontés contre l'abandon du projet initial, ils brandissaient une banderole où on pouvait lire "Zadistes terroristes". Ils ont échangé de nombreuses insultes avec les zadistes, maintenus à distance grâce à l'intervention des gendarmes mobiles.

À écouter également dans ce journal

- Les obsèques de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale assassinée par Amedy Coulibaly, se sont tenues dans la commune de Sainte-Marie, en Martinique. Près de 2.000 personnes sont venues lui rendre un dernier hommage.
- CAN 2015 : l'Algérie a remporté (3-1) le match qui l'opposait à l'Afrique du Sud.

RTL vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants