1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Propos de Karim Benzema : Mourad Boudjellal craint une récupération par "les recruteurs de Daesh"
1 min de lecture

Propos de Karim Benzema : Mourad Boudjellal craint une récupération par "les recruteurs de Daesh"

INVITÉ RTL - Mourad Boudjellal réagit à la polémique autour des propos de Karim Benzema sur le racisme "d'une partie de la France".

Pour Mourad Boudjellal, Benzema "a tenu des propos dangereux"
Pour Mourad Boudjellal, Benzema "a tenu des propos dangereux"
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Euro 2016 : "Karim Benzema a tenu des propos dangereux", selon Mourad Boudjellal
06:53
Yves Calvi & Paul Véronique

La controverse autour des propos de Benzema continue d'enfler et divise au sein de la société française. Pour Mourad Boudjellal, le président du Rugby Club Toulonnais (RCT) la non-sélection de l'avant-centre madrilène ne résulte pas de"pressions racistes", mais avant tout de "considérations de cohésion d'un groupe". Il s'explique : "Vous savez pour construire la meilleure équipe, il ne faut pas forcément prendre les meilleurs joueurs. En fait, le sélectionneur se retrouve devant un puzzle où il essaye d'assembler des pièces qui vont bien ensemble." "Les seules considérations qu'a pris Didier Deschamps". selon lui. 
Le président du RCT témoigne aussi d'une certaine incompréhension vis-à-vis de l'attitude du joueur. Pour lui, "Benzema, sous la pression, a tenu des propos qui sont dangereux aujourd'hui", pointant là une possible récupération politique de l'affaire par Daesh. Il explique en substance que des recruteurs djihadistes pourraient tout à fait se servir de cette affaire pour justifier leur action contre la France. "S'il souhaite devenir un fond de commerce des recruteurs de Daesh, il ne fallait pas s'y prendre autrement", conclut Mourad Boudjellal. 

Le sélectionneur se retrouve devant un puzzle où il essaye d'assembler des pièces qui vont bien ensemble

Mourad Boudjellal

Pour autant, le racisme reste bel et bien une réalité en France. Une vision que ne nie pas le président toulonnais : "On doit se battre plus que les autres". L'homme confie recevoir encore des lettres d'insultes au sujet de ses origines algériennes même si ce n'est pas une majorité en France. "Heureusement  il y a aussi une grande partie de la population qui refuse ce racisme", tempère-t-il. Avant de conclure : "Dans le sport le seul critère de sélection doit être les qualités sportives du joueur, on se fout de sa couleur de peau, on se fout de ses origines."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/