1 min de lecture Social

Éric Zemmour : "C'est la France périphérique qui paie cher la réforme de la SNCF"

BILLET - Les usagers habituels des trains ont payé un lourd tribut à la grève des cheminots. Et notamment ceux qui vivent loin des grandes villes, constate le journaliste Éric Zemmour.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "C'est la France périphérique qui paie cher la réforme de la SNCF" Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

Ce sont des images qui ont tourné en boucle sur nos écrans. De rares RER bondés pris d'assaut. Ou au contraire, dans la "grande couronne", comme on dit, dans des territoires largement ruraux, des gares vides et des rails encombrés de passagers qui ne savent à quel saint se vouer.

Autour de toutes les grandes villes françaises, et de la métropole parisienne en particulier, le même spectacle désolant. Pour tous ceux qui n'ont pas les moyens de vivre en centre-ville, la galère des transports n'est pas une expression toute faite, mais une cruelle réalité.

Une réalité cruelle qui ne date pas de la grève. Depuis des décennies, cette "France périphérique" - selon l'expression de Christophe Guilluy, désormais consacrée - a le choix entre les embouteillages automobiles ou des trains vieillots et toujours trop rares, quand ils ne sont pas visités par des bandes de racailles fort peu amènes.

À lire aussi
Jean-Paul Delevoye, haut commissaire chargé de la réforme des retraites retraites
Retraites : "Ce système sera "plus solidaire", assure Jean-Paul Delevoye sur RTL

La peste ou le choléra. La grève des cheminots ne fait qu'exacerber une situation déjà exécrable en temps normal. Mais la SNCF ne pouvait pas tout faire. Depuis les années 80, elle a mis tout l'argent qu'elle avait - et même tout l'argent qu'elle n'avait pas - dans le TGV.

Car la fameuse dette pyramidale dont on parle tant aujourd'hui vient avant tout du TGV. Beaucoup du TGV, et un peu du fameux statut des cheminots.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Grève SNCF Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792901113
Éric Zemmour : "C'est la France périphérique qui paie cher la réforme de la SNCF"
Éric Zemmour : "C'est la France périphérique qui paie cher la réforme de la SNCF"
BILLET - Les usagers habituels des trains ont payé un lourd tribut à la grève des cheminots. Et notamment ceux qui vivent loin des grandes villes, constate le journaliste Éric Zemmour.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/eric-zemmour-c-est-la-france-peripherique-qui-paie-cher-la-reforme-de-la-sncf-7792901113
2018-04-05 09:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/POLgHG72Cb3d9tI0XriUbA/330v220-2/online/image/2018/0129/7792032098_eric-zemmour.jpg