1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Éoliennes en mer à Saint-Nazaire : pourquoi le premier parc offshore français divise
3 min de lecture

Éoliennes en mer à Saint-Nazaire : pourquoi le premier parc offshore français divise

DÉCRYPTAGE - Emmanuel Macron est attendu à Saint-Nazaire pour inaugurer le premier parc français d'éoliennes en mer. Lancé il y a dix ans pour permettre à la France de rattraper son retard en matière d'énergies renouvelables, le projet est loin de faire l'unanimité.

80 éoliennes ont été installées devant la côte ligérienne à Saint-Nazaire
80 éoliennes ont été installées devant la côte ligérienne à Saint-Nazaire
Crédit : AFP
Éoliennes en mer à Saint-Nazaire : pourquoi le premier parc offshore français divise
00:03:39
Agathe Landais

Ce matin, gros plan sur les champs d’éoliennes en mer. Après New York et l’Assemblée générale des Nations Unies, Emmanuel Macron est attendu ce jeudi 22 septembre à Saint-Nazaire pour inaugurer le premier parc éolien offshore.

Ces éoliennes, installées devant la côte ligérienne au large de Saint-Nazaire, vont donc commencer à tourner ce matin. En tout, 80 éoliennes de 180 mètres de haut sont situées à une quinzaine de kilomètres des côtes. Ces mâts parfaitement alignés ont fini d'avoir été installés il y a tout juste deux semaines. 

La moitié de ces éoliennes est déjà raccordée à notre réseau énergétique. Une fois qu'elles seront toutes en marche, elles pourront alimenter 700.000 foyers. Et en tout, 20% de la consommation électrique de la Loire-Atlantique.

Mairies, riverains et acteurs du tourisme vent debout contre le projet

L'inauguration du jour est l'aboutissement d'un très long chantier lancé il y a déjà 10 ans. Ce projet à 2 milliards d'euros avait été acté à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy. Entre temps, les démarches administratives ont pris énormément de temps, sans compter les procédures judiciaires. Des dizaines de recours en justice ont été déposés, comme à chaque fois qu'un projet éolien est lancé, au sol ou en mer. Résultat, le délai moyen pour installer des éoliennes chez nous est de 10 à 12 ans, contre 6 ans au Royaume Uni et 5 ans en Allemagne.

À lire aussi

Ces blocages sont le plus souvent le fruit des mairies, des riverains et des acteurs du tourisme qui dénoncent une dégradation du paysage. Il y a aussi des contentieux qui concernent les montants des indemnisations qui sont allouées aux communes limitrophes. Elles sont calculées en fonction du nombre d'habitant et pas de la proximité de la commune avec ces éoliennes. Interrogé par RTL, le maire de Batz-sur-Mer s'est notamment indigné de ce mode de calcul.

Parmi les mécontents, il y a évidemment aussi les associations environnementales qui pointent un risque pour l'écosystème marin, et pour les oiseaux. Ou encore les pêcheurs qui disent que ces installations font fuir les poissons.

Objectif : une cinquantaine de parcs en mer d'ici 2050

L'installation d'un parc éolien offshore comporte aussi des avantages. D'abord, ces éoliennes en mer sont plus efficaces que les éoliennes au sol. Le vent est plus fort au large, les pales tournent au moins 40 a 50% du temps.  C'est beaucoup plus que sur le sol. 

Il y a aussi l'argument de l'indépendance énergétique, surtout dans le contexte actuel. Entre la guerre en Ukraine, les tensions avec la Russie, et l'explosion des prix de l'énergie, la tendance est vraiment à essayer de s'approvisionner tout seul en énergie. Mais aujourd'hui, la moitié de notre consommation vient des énergies fossiles importées de l'étranger.
Pour être moins dépendants, Emmanuel macron mise sur le nucléaire, avec la construction de 6 nouveaux réacteurs, et sur ces énergies renouvelables, qui ne représentent aujourd'hui que 19% de notre consommation en France.

Ce parc éolien au large de Saint-Nazaire est le premier du genre en France. D'autres devraient suivre dans les prochaines années. On compte actuellement une dizaine de parcs éoliens en mer qui sont soit en projet, soit déjà en construction. Par exemple au large de Dunkerque, de Fécamp,  d'Oléron ou en Méditerranée. Emmanuel Macron a promis un développement massif des énergies renouvelables. Avec un objectif : faire naître une cinquantaine de parcs éoliens en mer d'ici 2050. Car aujourd'hui, la France est très en retard. Le Royaume-Uni, par exemple, compte 2.300 éoliennes déjà en fonctionnement. Et au Danemark, la première turbine en mer a été construite en 1991.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/