1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. En famille, on est à l'abri des incertitudes de la vie économique, estime Laurent Toulemon
2 min de lecture

En famille, on est à l'abri des incertitudes de la vie économique, estime Laurent Toulemon

REPLAY / INVITÉ RTL - Laurent Toulemon, directeur de recherche à l'Institut national des études démographiques (Ined) et responsable de recherche sur la famille et la fécondité, a évoqué le rôle des relations familiales au moment des fêtes.

La famille, une valeur refuge à Noël
La famille, une valeur refuge à Noël
En famille, on est à l'abri des incertitudes de la vie économique, estime Laurent Toulemon
04:28
Laurent Toulemon-L'invité de RTL Soir du 16.12.15
04:28
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Dans deux jours, les enfants seront en vacances. Dans une semaine, ce sera Noël. L'année 2015 a été marquée par des événements dramatiques : les attentats de janvier et de novembre. La famille est-elle une valeur refuge dans ces moments-là ? "Oui, la famille est un endroit dans lequel les personnes se retrouvent même si elle a énormément changé depuis une trentaine ou une quarantaine d'années, explique Laurent Toulemon, directeur de recherche à l'Institut national des études démographiques. De plus en plus, on choisit ses conjoints, on choisit de rompre si on ne s'entend pas avec eux. Les relations familiales sont des relations privilégiées qui sont rassurantes même s'il peut y avoir des conflits, parfois même des violences. C'est un lieu où on se retrouve au moment des fêtes".

Après cette année lourde, le besoin de retrouver un forme de cocon se fait sentir. "Plutôt qu'un cocon, je dirai que c'est un endroit où on est à l'abri des incertitudes de la vie économique. (...) Les relations familiales sont plus floues, définies moins précisément que par le passé, mais les relations entre les membres de la famille restent très fortes", continue M. Toulemon.

"La passion est difficilement compatible avec la durée"

La consommation redémarre pour les cadeaux de Noël. Les gens retournent dans les magasins. Est-ce une forme de plaisir partagé en famille ? "La consommation n'est pas forcément liée à la famille. Il n'y a pas de lien entre la reprise de la croissance économique et le renforcement des liens familiaux. Au contraire, en période de croissance économique, les personnes peuvent prendre leur envol plus facilement."

En 30 ans, la famille a beaucoup changé. La dernière étude de l'Insee sur l'évolution de la vie de famille et de couple a été publiée. Les couples se fragilisent : le nombre de familles monoparentales a augmenté. On est passé de 16% en 1999 à 20% en 2011. "Les relations conjugales sont fragiles. On exige d'être amoureux, la passion est difficilement compatible avec la durée", explique Laurent Toulemon. À l'âge adulte, il y a un retard des unions. Il y a plus de ruptures qu'autrefois. Il y a aussi un retard des remises en couple. Il y a des nouvelles formes de relations familiales qui ne sont pas forcément repérés".

À lire aussi

Le modèle dit traditionnel avec mariage et papa, maman, enfants demeure avec 70%. "Même s'il reste le modèle le plus fréquent, les familles se sont diversifiées. On l'a vu avec le mariage pour les couples de même sexe. On le voit avec des parents séparés qui vivent avec leurs enfants et des enfants qui partagent leur temps entre deux parents. Il y a beaucoup de gens qui vont vivre des périodes où ils sont seuls avec des enfants. Il y a une grande diversité et de plus en plus d'histoires familiales qui sont faites de séquences successives".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/