1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Dropped" : "Il faut continuer à avancer" témoigne Alain Bernard
2 min de lecture

"Dropped" : "Il faut continuer à avancer" témoigne Alain Bernard

RÉACTION - L'ancien nageur Alain Bernard accompagnait Camille Muffat lors du drame du 9 mars en Argentine. Lors des championnats de France qui se sont ouverts mardi 31 mars à Limoges, il va néanmoins remplir son rôle de consultant pour la télévision.

Alain Bernard (au centre) le 25 mars 2015, lors des obsèques de Camille Muffat
Alain Bernard (au centre) le 25 mars 2015, lors des obsèques de Camille Muffat
Crédit : AFP/V.Hache
"Il faut continuer à avancer" témoigne Alain Bernard
00:54
Isabelle Langé & Gregory Fortune

Les championnats de France de natation ont débuté mardi 31 mars à Limoges dans un contexte forcément très particulier, trois semaines après la disparition, notamment, de la championne olympique 2012 Camille Muffat, décédée à 25 ans dans un accident d'hélicoptères lors du tournage de Dropped. Alain Bernard faisait également partie des candidats qui devaient participer à l'émission de TF1. Lui aussi sacré champion olympique, en 2008, il était présent au moment du drame en Argentine. Lors de ces championnats de France, il tient le rôle de consultant pour la chaîne Eurosport.

Il y a toujours des moments compliqués, avec des images, des flashs, des souvenirs qui resurgissent, au milieu de la journée, au milieu de la nuit, tout le temps

Alain Bernard

"Comment je vais ? On va dire que ça va, la vie continue, a-t-il déclaré au micro RTL d'Isabelle Langé. Bien sûr, il y a toujours des moments compliqués, avec des images, des flashs, des souvenirs qui resurgissent, au milieu de la journée, au milieu de la nuit, tout le temps. Ces championnats de France vont être difficiles à aborder, parce qu'il nous manque quelqu'un. J'ai l'impression que depuis que je suis rentré, la vie est pareille, mais elle n'est plus pareille. C'est vraiment difficile comme sentiment. Mais comme je dis, maintenant, il faut continuer à avancer. C'est la vie. C'est un drame. C'est une fatalité, c'est aussi injuste qu'incompréhensible".

On ne l'oubliera jamais, elle sera toujours là

Alain Bernard

"Tout le monde est marqué, poursuit le natif d'Aubagne, 31 ans. Bien sûr, c'est capital de rendre hommage à Camille, de ne pas l'oublier. On ne l'oubliera jamais, elle sera toujours là. Elle est là, il y a de très belles photos qui sont exposées ici dans l'enceinte de la piscine. C'est normal, c'est la moindre des choses. Elle sera tout le temps là".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/