1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Disparues de la gare de Perpignan : "J'ai ressenti un énorme soulagement"
1 min de lecture

Disparues de la gare de Perpignan : "J'ai ressenti un énorme soulagement"

Interviewée par Le Parisien, la mère de Tatiana s'est montrée soulagée après l'arrestation d'un nouveau suspect dans l'affaire des disparues de Perpignan

La gare de Perpignan, épicentre d'une série de crimes sordide entre 1995 et 1998.
La gare de Perpignan, épicentre d'une série de crimes sordide entre 1995 et 1998.
Crédit : AFP / RAYMOND ROIG
micros
La rédaction numérique de RTL

Tatiana Andujar, Mokhtaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzalez, ces trois noms résonnent encore à Perpignan. Plus de 15 ans après les faits, l'affaire des disparues de Perpignan connaît un incroyable rebondissement : un suspect a été mis en cause par son ADN, a révélé Midi Libre. Ce suspect ? Un homme de 54 ans arrêté par la police judiciaire de Montpellier et déjà condamné pour agressions sexuelles. 

Je me dis que, après toutes ces années, il se passe encore des choses.

Marie-José Andujar, mère de Tatiana

Pour Marie-José Andujar, la mère de Tatiana disparue en 1995 à l'âge de 17 ans, c'est "un énorme soulagement", explique-t-elle dans Le Parisien. Depuis 19 ans, cette mère de famille attend une avancée de l'enquête.


Si le cinquantenaire a été entendu sur le meurtre de Mokhtaria uniquement, cela représente un nouvel espoir pour cette mère de famille : "Cela veut dire aussi que nous aurons peut-être enfin une réponse (...) Pour le moment, je partage le soulagement de la famille de Mokhtaria. Ils vont pouvoir mettre un visage sur l'assassin de leur fille."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/