1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. DIAPORAMA : des milliers de Chiliennes manifestent contre les violences sexistes
1 min de lecture

DIAPORAMA : des milliers de Chiliennes manifestent contre les violences sexistes

Depuis fin avril au Chili, des milliers de femmes dénoncent les violences sexuelles et l'éducation sexiste. Découvrez en images cette révolte historique.

Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes se mobilisent contre les violences contre les femmes et l'éducation sexiste.
Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes se mobilisent contre les violences contre les femmes et l'éducation sexiste.
Crédit : Luis Hidaldo/AP/SIPA
Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes se mobilisent contre les violences contre les femmes et l'éducation sexiste.
Un groupe d'étudiantes masquées défile dans les rues de Santiago, au Chili, le 6 juin 2018.
Elles réclament une éducation non-sexiste et protestent contre la lenteur de la réforme des universités.
Des Chiliennes manifestent seins nus pour montrer qu'elles sont libres de disposer de leur corps.
Elles protestent contre les violences sexuelles, très présentes dans la société chilienne.
Le mouvement a débuté à la fin du mois d'avril, après le jugement de "la meute" en Espagne.
Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes sont mobilisées.
Elles demandent une éducation moins sexiste.
Devant l'Université catholique de Santiago, des affiches dénoncent les abus et les agressions sexuelles.
Dans les rangs des manifestantes, beaucoup d'étudiantes sont là pour exprimer leur ras-le-bol, comme ici le 1er juin 2018, à Santiago.
Le 6 juin 2018, plus de 15.000 personnes ont manifesté dans les rues de Santiago.
Partout dans le pays, les jeunes Chiliennes sont mobilisées.
À Valparaiso, les jeunes femmes protestent dans la rue contre les annonces du gouvernement, le 1er juin 2018.
Ce mouvement de protestation est sans précédent au Chili.
Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes se mobilisent contre les violences contre les femmes et l'éducation sexiste. Crédits : Luis Hidaldo/AP/SIPA
Un groupe d'étudiantes masquées défile dans les rues de Santiago, au Chili, le 6 juin 2018. Crédits : CLAUDIO REYES / AFP
Elles réclament une éducation non-sexiste et protestent contre la lenteur de la réforme des universités. Crédits : CLAUDIO REYES / AFP
Des Chiliennes manifestent seins nus pour montrer qu'elles sont libres de disposer de leur corps. Crédits : CLAUDIO REYES / AFP
Elles protestent contre les violences sexuelles, très présentes dans la société chilienne. Crédits : Martin BERNETTI / AFP
Le mouvement a débuté à la fin du mois d'avril, après le jugement de "la meute" en Espagne. Crédits : Martin BERNETTI / AFP
Depuis plusieurs semaines, des milliers de Chiliennes sont mobilisées. Crédits : Martin BERNETTI / AFP
Elles demandent une éducation moins sexiste. Crédits : Martin BERNETTI / AFP
Devant l'Université catholique de Santiago, des affiches dénoncent les abus et les agressions sexuelles. Crédits : Martin BERNETTI / AFP
Dans les rangs des manifestantes, beaucoup d'étudiantes sont là pour exprimer leur ras-le-bol, comme ici le 1er juin 2018, à Santiago. Crédits : CLAUDIO REYES / AFP
Le 6 juin 2018, plus de 15.000 personnes ont manifesté dans les rues de Santiago. Crédits : CLAUDIO REYES / AFP
Partout dans le pays, les jeunes Chiliennes sont mobilisées. Crédits : Alberto Valdes/EFE/SIPA
À Valparaiso, les jeunes femmes protestent dans la rue contre les annonces du gouvernement, le 1er juin 2018. Crédits : José Miguel Rojas/SIPA
Ce mouvement de protestation est sans précédent au Chili. Crédits : José Miguel Rojas/SIPA
1/1
Emeline Ferry & AFP

C'est une vague de contestation historique qui se déroule depuis plusieurs semaines au Chili. Des milliers de femmes ont manifesté, ce mercredi 6 juin, dans plusieurs villes du pays pour réclamer davantage d'égalité et une éducation moins sexiste.
"Nous sommes toutes victimes de la précarisation : étudiantes, migrantes, mères et travailleuses dans la rue !", scandent-elles, mobilisées depuis la fin du mois d'avril. Ce mouvement de protestation a débuté dans les universités, au moment du scandale provoqué par le jugement de "la meute" en Espagne, où cinq hommes, accusés de "viol" sur une jeune femme de 18 ans, ont finalement été condamnés pour "abus sexuel".

Depuis, une vingtaine d'universités du Chili sont le théâtre de manifestations, où des femmes se révoltent contre le machisme tenace dont elles se disent victimes et dénoncent les inégalités de traitement dans la société. Au fil des semaines, la mobilisation prend de l'ampleur et atteint des proportions sans précédent.

La mobilisation continue, malgré les annonces du gouvernement

"Cette mobilisation a explosé au visage de tout le monde, parce qu'il y a beaucoup de ressentiment, beaucoup de choses accumulées", explique à l'AFP Araceli Farias, vice-présidente de la Fédération des étudiantes de l'Université catholique de Santiago.

Accompagnées de quelques hommes, des Chiliennes défilent seins nus "pour démontrer que nous sommes libres de disposer de notre corps et que nous ne sommes pas un objet de consommation", déclare Catalina, une manifestante, à l'Agence France Presse. Ce mercredi 6 juin, plus de 15.000 personnes se sont mobilisées à Santiago, selon la mairie de la capitale du pays.

À lire aussi

Fin mai, le gouvernement du conservateur Sebastian Piñera a réagi et a annoncé la création d'un "Agenda femmes" en 12 points visant à réduire les inégalités entre les genres. Ce plan prévoit notamment une réforme constitutionnelle destinée à garantir "une pleine égalité de droits". Mais il n'a pas convaincu les élues des syndicats universitaires et les manifestantes qui poursuivent leur mobilisation. 

On vous fait vivre en images la révolte historique qui se déroule au Chili en ce moment.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/