1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Des parents d'élèves avaient déjà porté plainte contre le violeur des collégiennes de Paris
1 min de lecture

Des parents d'élèves avaient déjà porté plainte contre le violeur des collégiennes de Paris

REPLAY - Mis en examen lundi soir pour le viol de deux collégiennes, le prédateur sexuel de Paris n'en était pas à ses premières victimes. Des parents d'élèves avaient d'ailleurs déjà porté plainte pour des faits alarmants.

Dans un commissariat de police (illustration).
Dans un commissariat de police (illustration).
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Des parents d'élèves avaient porté plainte contre le prédateur sexuel de Paris
01:38
Nicolas Burnens

Interpellé vendredi soir dernier, le prévenu a été mis en examen lundi pour les viols sous la menace d'une arme de deux collégiennes ainsi que pour tentatives d'agressions sexuelles sur des mineurs de moins de 15 ans et d'une femme majeure. Si le prévenu a presque reconnu tous les faits en garde à vue, les parents d'une élève du collège Condorcet à Paris avaient déjà porté plainte contre ce multirécidiviste accusé du viol de 8 jeunes fille. 

Employé depuis 4 mois dans cet établissement huppé de la capitale, c'est dans la salle informatique que cet assistant éducatif de 37 ans aidait les élèves à travailler sur les ordinateurs. Un homme discret et proche des élèves selon ses anciens collègues qui n'ont jamais remarqué de gestes déplacés, mais en décembre dernier une jeune fille l'avait accusé de l'avoir embrassée pendant une pause, une situation qui avait inquiété les parents d'élève. "On a des jeunes filles qui commencent à devenir femmes, avoir une personne qui abuse de son pouvoir, c’est vraiment grave", témoigne l'un d'entre eux au micro de RTL

"Il faut que les éducateurs passent un examen avec un psychiatre pour détecter s'ils peuvent exercer ce métier

Jeanne D'Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris

Selon toute vraisemblance, l'homme aurait exercé dans plusieurs établissements parisiens sans rencontrer le moindre problème. Pour Jeanne D'Hauteserre , maire UMP du 8e arrondissement, ce type de comportement doit être mieux décelé. "Il faut que les éducateurs passent un examen avec un psychiatre pour détecter s'ils peuvent exercer ce métier parce que ce n'est pas normal quand les parents confient leurs enfants à l'école qu'il y ait des risques". 

Au collège Condorcet, même si l'affaire avait été classée sans suite par la justice, face à l'inquiétude des parents le directeur avait décidé de suspendre l'éducateur et de ne pas renouveler son contrat. 
 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/