1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Des garçons en jupe à Nantes contre le sexisme, des filles saluent leur "courage"
1 min de lecture

Des garçons en jupe à Nantes contre le sexisme, des filles saluent leur "courage"

Une centaine de lycéens sont venus en jupe vendredi matin au lycée Clémenceau à Nantes à l'occasion de l'opération "Ce que soulève la jupe".

Des lycéens en jupe à Nantes à l'occasion de l'opération "Ce que soulève la jupe" le 16 mai 2014.
Des lycéens en jupe à Nantes à l'occasion de l'opération "Ce que soulève la jupe" le 16 mai 2014.
Crédit : AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
La rédaction numérique de RTL & AFP

Une centaine de lycéens, et autant de lycéennes, sont venus en jupe vendredi matin, à l'entrée du lycée Clémenceau qui participe à Nantes à l'opération polémique contre le sexisme "Ce que soulève la jupe", a constaté une journaliste l'AFP.

En jupes bleues, violettes, noires ou à fleurs, voire en kilt pour certains, Louis, Martin ou Barthélémy et les autres ont posé de bon coeur devant les caméras et leurs amies, elles aussi venues en jupe en saluant le "courage" de leurs camarades.

Plusieurs garçons avec des auto-collants

Les garçons ont dit vouloir ainsi lutter contre le "sexisme" et protester contre les militants de la Manif pour tous qui avaient défilé la veille devant leur établissement pour tenter de faire annuler l'opération. Plusieurs garçons qui n'avaient pas mis de jupe avaient mis sur leurs bermudas des autocollants avec la formule "Ce que soulève la jupe". L'opération, initiée par des lycéens élus, acceptée par l'académie de Nantes, implique 27 des 220 lycée de l'académie.

Aucun adversaire de l'action présent

La Manif pour tous et la plupart des autres groupes anti-mariage homosexuel se sont élevés depuis mercredi contre l'opération, l'accusant de diffuser une prétendue "théorie du genre" et de nier les différence sexuelles. La présidente nationale de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère a réclamé, en vain, l'annulation de la manifestation.

À lire aussi

Aucun adversaire de l'action n'était présent vendredi matin devant les portes du lycée Clémenceau. Certains d'entre eux (notamment Les Nantais pour la famille et Les Sentinelles) ont prévu de venir manifester vendredi à partir de midi.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/