2 min de lecture Crime

Dans les coulisses de la lutte antiterroriste

REPLAY - De la rue des Rosiers au Bataclan, l'incroyable évolution des services d'enquêtes et de renseignement dans la lutte contre le terrorisme.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Dans les coulisses de la lutte anti-terroriste Crédit Image : ERIC CABANIS / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

L'édito de Jacques Pradel

Après les attentats d’hier matin à Bruxelles, nous revenons sur l’évolution des services d’enquêtes et de renseignement dans la lutte contre le terrorisme, et sur cette menace permanente qui a changé nos valeurs…

Mon invité est le commissaire principal Georges Moreas qui a commencé sa carrière à la DST, et créé l’antigang de Nice, avant de diriger l’OCRB, l’office central de lutte pour la répression du banditisme.

Depuis la fin des années 70, il a été un acteur et un observateur privilégié, qui connaît les coulisses de la lutte antiterroriste.

À lire aussi
L'entrée de la villa Montmorency, dans le 16ème arrondissement de Paris justice française
1980 : L'assassinat inexpliqué de Joseph Fontanet, ministre sous Pompidou

De l’attentat de la rue des Rosiers, au Bataclan et à l’état d’urgence, il raconte dans un livre de souvenirs et de réflexion, comment les services de police se sont spécialisés et ont évolué au fil du temps et des événements, pour tenter de répondre à une menace qui n’a pas toujours été prise en compte à sa juste valeur.

Avec lui nous revenons sur les grands épisodes de cette guerre de l’ombre mondiale et sur ceux qui la dirigent et qui nous combattent à l’intérieur ou à l’extérieur de nos pays, au nom de principes qui nous paraissent souvent incompréhensibles.

A propos du livre "Dans les coulisses de la lutte anti-terroriste"

" En 2015, le juge Marc Trévidic lance des mandats d'arrêt internationaux contre quatre individus soupçonnés d'avoir participé à la fusillade de la rue des Rosiers. C'était le 9 août 1982. Bilan : 6 morts et 22 blessés. Par une curieuse ellipse temporelle, cette enquête rebondit au moment où quatre millions de personnes manifestent leur indignation et leur révolte après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. Pourtant, je me souviens... 

En 1982, il n'y a pas eu de manifestation, même pas la moindre mobilisation policière : l'état-major de la PJ annonce un règlement de comptes dans le quartier du Marais. Et moi, en tant que chef de l'Office central pour la répression du banditisme (OCRB), je dresse l'oreille et... termine mon déjeuner. Je ne suis pas le seul, et il faudra du temps pour que les autorités réagissent. Nous n'étions pas prêts !

De la rue des Rosiers au Bataclan, à travers mes expériences ou celles de mes collègues, de mes amis, ce livre montre l'incroyable évolution des services d'enquêtes et de renseignement dans la lutte contre le terrorisme. Et comment, en l'espace d'une génération, cette menace a changé nos valeurs, jouant sur nos craintes et notre imagination, au point d'accepter de sacrifier notre vie privée et de renoncer à une partie de ces libertés que nous avons reçues comme un héritage. Cette histoire, je vais vous la raconter. "

Nos invités

Georges Moreas, ancien commissaire de Police, auteur du livre "Dans les coulisses de la lutte anti-terroriste"

Dans les coulisses de la lutte anti-terroriste
Dans les coulisses de la lutte anti-terroriste



Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Terrorisme Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants