1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. CSG : un artifice de trésorerie ou un mauvais coup ?
1 min de lecture

CSG : un artifice de trésorerie ou un mauvais coup ?

REPLAY - La baisse des cotisations salariales promise par Emmanuel Macron, compensée par une hausse de la CSG fera en deux temps en 2018.

Florence Cohen
Florence Cohen
CSG : un artifice de trésorerie ou un mauvais coup ?
36:08
CSG : un artifice de trésorerie ou un mauvais coup ?
36:32
micros
La rédaction numérique de RTL

La hausse de la CSG aura bien lieu. Pour tout le monde, le 1er janvier prochain. La baisse des cotisations salariales qui doit la compenser va aussi avoir lieu, mais dans un second temps. D'abord un petit peu le 1er janvier, puis à l'automne 2018. Donc le gain de pouvoir d'achat promis par Emmanuel Macron apparaîtra minime sur la fiche de paie pendant quelque temps.

Au final, "le gain net de pouvoir d'achat sera de 1,45% pour tous les salariés, soit 260 euros par an pour un salarié au SMIC", assure-t-on du côté de Bercy. Ce tour de passe-passe permet de faire rentrer, pendant plusieurs mois, plus d'argent que prévu dans les caisses de l'État, pour remplir les objectifs financiers de Bruxelles.

On refait le monde avec :
- Jean Christophe Buisson, directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine
- Didier Pourquery, rédacteur en chef de The Conversation France
- Annie Lemoine, journaliste

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/