1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Côtes d'Armor : trois adolescents sauvés de la noyade par un médecin
1 min de lecture

Côtes d'Armor : trois adolescents sauvés de la noyade par un médecin

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Trois jeunes de 16 à 19 ans, entraînés au large par le courant, ont failli se noyer dans les Côtes d'Armor.

À Erquy, dans les Côtes d'Armor, trois adolescents ont été sauvés de la noyade par un médecin.
À Erquy, dans les Côtes d'Armor, trois adolescents ont été sauvés de la noyade par un médecin.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Côtes d'Armor : trois adolescents sauvés de la noyade par un médecin
01:44
La rédaction de RTL & Marie-Pierre Haddad

Sur la plage de Saint-Pabu à Erquy dans les Côtes d'Armor, un médecin strasbourgeois a sauvé de la noyade trois jeunes de 16 à 19 ans, entraînés au large par le courant, dans une baïne. Ce nageur aguerri est allé au bout de l'épuisement pour les sortir de l'eau et éviter le drame. Au lendemain de son geste, il raconte ce qu'il a fait pour tirer d'affaire ces adolescents qui passent leurs vacances dans le même camping que lui.

"J'étais en train de nager, je finissais ma séance de natation. En rentrant, j'ai entendu des jeunes qui criaient 'au secours, à l'aide. On va se noyer'. Ils n'en pouvaient plus. Je me suis vite rendu compte qu'ils étaient en détresse. J'ai réussi à en attraper deux par le bras et à les faire revenir vers la plage. Il me restait encore deux personnes à rechercher en mer. Le problème est que quand j'étais en mer, je ne voyais plus qu'une personne. J'ai réussi à le sauver et à lui dire 'ne t'inquiète pas, tu es en sécurité, tu es sauvé'. On a pu repasser les vagues", raconte Lionel Bagot.

Pour le dernier que j'ai sauvé, dès qu'il a senti qu'il avait pied, il s'est jeté dans mes bras et il m'a embrassé

Lionet Bagot

"Je ne savais pas où était la quatrième personne. J'ai cherché partout et sur la plage, on m'a appris qu'elle avait pu rentrer toute seule. J'ai poussé un 'ouf' de soulagement parce que j'avais vraiment très peur. Pour le dernier que j'ai sauvé, dès qu'il a senti qu'il avait pied, il s'est jeté dans mes bras et il m'a embrassé. Ça m'a vraiment beaucoup touché. Ça fait très plaisir. Il m'a dit 'vous être mon sauveur'".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/