1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Corse : insulté et chahuté, le Samu appelle au calme
1 min de lecture

Corse : insulté et chahuté, le Samu appelle au calme

Dirigeants nationalistes, préfet et hôpital ont appelé à éviter toute "instrumentalisation" en Corse, après des incidents lors d'une intervention du Samu la nuit de Noël dans un quartier populaire d'Ajaccio.

Samu (illustration)
Samu (illustration)
Crédit : KONRAD K./SIPA
Marie de Fournas & AFP

Dans la nuit de samedi 24 décembre, une équipe du Samu intervenue dans le quartier populaire des Cannes d'Ajaccio en Corse, a essuyé quelques insultes de la part de jeunes. Les individus qui passaient la soirée dans un bar voisin ont ensuite jeté des pétards sans les viser directement, a relaté à l'AFP. Les jeunes auraient rapidement été calmé par des gens du quartier. 

Après ces incidents qualifiés par le personnel hospitalier de "mineurs", des appels à des rassemblements jusqu'au quartier des Cannes, avaient été lancés dans la journée de dimanche 26 décembre sur les réseaux sociaux. Dirigeants nationalistes, préfet et hôpital ont alors appelé à éviter toute "instrumentalisation" en Corse. Les autorités tenaient à éviter une répétition des manifestations émaillées de slogans racistes, il y a tout juste un an, au cours desquelles une salle de prière musulmane avait été saccagée, dans un autre quartier d'Ajaccio, après l'agression de pompiers.  

Pas d'incident

Un important dispositif policier, avec plusieurs cars de CRS prépositionnés, était visible dans les rues environnantes. Le préfet de Corse Bernard Schmeltz avait annoncé plus tôt dans la journée qu'aucune "déambulation dans les quartiers d'Ajaccio ne (serait) tolérée ce jour". Finalement les appels n'ont pas pris et en fin d'après-midi, seules une dizaine de personnes, la plupart jeunes, se sont retrouvées, dans le calme, devant la préfecture, a constaté une correspondante de l'AFP. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/