1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. COP21 : 1000 maires du monde entier réunis à Paris pour le climat
2 min de lecture

COP21 : 1000 maires du monde entier réunis à Paris pour le climat

REPLAY - Le 4 décembre, au milieu la conférence Climat, 1000 maires vont se réunir à la Mairie de Paris sous l’égide de Michael Bloomberg et d’Anne Hidalgo pour agir.

La COP21 s'ouvre le 30 novembre à Paris
La COP21 s'ouvre le 30 novembre à Paris
Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
COP 21 : 1000 maires du monde entier réunis à Paris pour le climat
03:18

Le 4 décembre, au milieu de la conférence Climat, 1000 maires vont se réunir à la Mairie de Paris. Pour dire que le changement climatique les concerne au premier chef. Ce sera l’une des photos de la Cop 21. 1000 maires des plus grandes villes du monde, des pays du Nord et du Sud, seront réunis dans la salle des fêtes de la Mairie de Paris. Ce qui pose vous l’imaginez de problèmes logistiques. On va pousser les murs. Une partie des employés de mairie ont été priés de disparaître ce jour-là pour faire de la place aux élus dont certains sont plus puissants que certains petits chefs d’État.
Les maires des villes de Londres, de Madrid, de Londres, de Chicago, de Dakar, des mégapoles de New York, de Rio, de Sao Paulo seront là. Les patrons de Pékin, de Shanghai – 24 millions d’habitants - de New Delhi devraient aussi faire le voyage. 180 maires ont déjà confirmé qu’ils viendraient. Le but, c’est d’atteindre le chiffre symbolique des 1000 maires : "L’objectif sera atteint" m’a-t-on dit car tous les réseaux mondiaux de maires ont été mobilisés et surtout c’est l’ex-maire de New York qui est à la manœuvre avec Anne Hidalgo.
Michael Bloomberg s’est engagé, avec la puissance de frappe qu’on lui connait, dans combat pour l’environnement quand il a vu les dégâts de l’ouragan Sandy en 2012. Il est devenu l’envoyé spécial pour les villes et le changement climatique de Ban Ki Moon auprès de l’ONU.

Les maires réussiront-ils à faire mieux que les États ?

Quel message veulent faire passer les maires du monde ? Que le défi climatique est d’abord un défi local. Aujourd’hui, un humain sur 2,54% exactement, habite en ville. En 2050, ce sera les 2/3 de l’humanité.
Et les villes produisent, l’essentiel, 70% des rejets de gaz carboniques de la planète. Bien sûr nous avons besoin de lois, de cadres structurés définis par les États, mais les solutions, c’est souvent nous qui les trouvons, a expliqué Anne Hidalgo qui organise ce sommet en tant que maire de Paris et présidente de l’Association Internationale des Maires Francophones.
Les pouvoirs locaux n’avaient jusqu’alors pas voix au chapitre lors des conférences climat, insiste Anne Hidalgo. Elle promet que ça va changer cette fois ci. L’Élysée m’a confirmé que le président Hollande devrait venir à la Mairie de Paris les rencontrer. Et puis surtout, les maires, en délégation seront admis à la table de négociations de la conférence Climat au Bourget. Les maires vont prendre des engagements chiffrés comme les États. Les organisateurs du sommet des 1000 maires rêvent de reprendre l’engagement des pays européens : réduction de 40% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990.
Est-ce que les maires de pays en voie de développement signeront une telle promesse ? On va retrouver le bras de fer classique entre les pays du Sud et les pays du Nord qui bloque les négociations au niveau des États ?
On verra si les maires du monde entier, qui nous disent-ils sont plus près du terrain, arrivent faire mieux que les États.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/