1 min de lecture Charlie Hebdo

Pourquoi les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 sont commémorés le 5

ÉCLAIRAGE - Shabbat et bouclage sont autant de contraintes d'emploi du temps qui ont empêché l'Hyper Cacher et "Charlie Hebdo".

Un cortège de représentants politiques, composé notamment de Anne Hidalgo et Bruno Le Roux, se rend devant les locaux de Charlie Hebdo, le 5 janvier 2017.
Un cortège de représentants politiques, composé notamment de Anne Hidalgo et Bruno Le Roux, se rend devant les locaux de Charlie Hebdo, le 5 janvier 2017. Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Deux ans après, les attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et de l'Hyper Cacher sont commémorés... avec deux jours d'avance. Cet ajustement dans le calendrier résulte, selon la mairie de Paris, d'un souci d'emploi du temps qui ne permettait pas de rendre hommage à toutes les victimes des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly sur une seule journée le 7, le 8 ou le 9 janvier.

"Nous voulions faire les trois cérémonies le même jour", justifie la mairie de Paris jointe par RTL.fr. Le 7 janvier, jour de l'attentat à la rédaction de Charlie Hebdo, le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes ne pouvait pas commémorer la prise d'otages d'Amedy Coulibaly dont il a été la cible pour cause de shabbat, journée de repos dans la croyance juive.

Aussi, pour des raisons de bouclage - fin de rédaction de l'édition d'un journal - l'équipe de Charlie Hebdo ne pouvait pas être disponible le dimanche 8 - date du décès de la policière Clarissa Jean-Philippe sous les balles d'Amedy Coulibaly - ni le lundi 9 janvier - date effective de la prise d'otage de l'Hyper Cacher -, selon les explications apportées par la mairie de Paris. La date du 5 janvier a été retenue dans un souci pratique, afin de rassembler, sur une même journée, les proches des victimes de ces trois journées qui ont amorcé l'année 2015 d'une France meurtrie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Anne Hidalgo Bruno Le Roux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants