1 min de lecture Éducation nationale

Ces nouvelles règles de grammaire qui ne passent pas parmi les enseignants

Depuis la rentrée dernière, l'introduction de nouvelles notions dans l'enseignement de la grammaire provoque la colère de certains enseignants et la surprise des parents.

Photo d'illustration
Photo d'illustration Crédit : AFP
Christophe Guirard

"Prédicat". Le terme cristallise les tensions au sein du corps enseignant. Introduit dans le cadre de la réforme de la grammaire, cette notion désigne, dans une phrase, tout ce qui n'appartient ni au groupe sujet, ni à celui du complément de phrase, un terme qui existe depuis très longtemps. Il nous vient d'Aristote, mais qui fait une entrée remarquée dans le vocabulaire éducatif cette année scolaire. 

Une façon, pour le Conseil supérieur des programmes (CSP), de faciliter pour les élèves de primaire la compréhension de l'ossature générale d'une phrase avant d'acquérir les notions de complément d'objet direct (COD), indirect (COI) et de complément circonstanciel. L'exemple donné ci-dessous dans une infographie publiée par Le Parisien, résume cette nouvelle manière d'aborder la structuration du langage écrit chez les plus jeunes.

Interrogée par Le Parisien, la vice-présidente du CSP Sylvie Plane a justifié ce changement pédagogique par la volonté  de faire apprendre "ce qui va servir, plutôt que de commencer par les exceptions". Une orientation qui dérange certains enseignants, jugeant qu'il s'agit là d'un nivellement par le bas, en particulier maintenant que les verbes ne sont plus appris systématiquement à toutes les formes, mais seulement dans les plus fréquentes. D'autres se contentent de juger cette réforme anecdotique, dernière d'une longue série de querelles sans grande importance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École Enseignement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants